Spécial Google : Fraude au clic... Video Viewer victime de DVD Jon... Partage de la technologie Google Maps...

Par 30 juin 2005

Fraude au clic - Click Defense Online, vendeur d'outils marketing en ligne, vient de déposer une plainte contre Google pour fraude au clic. La perte occasionnée par l'absence de prévention de la...

Fraude au clic - Click Defense Online, vendeur d'outils marketing en ligne, vient de déposer une plainte contre Google pour fraude au clic. La perte occasionnée par l'absence de prévention de la part de Google serait de cinq millions de dollars. Mais au fait, qu'est-ce que la fraude au clic ?

Les publicités ont envahi le Web, parfois au détriment du confort de l'internaute… Bannières, bandeaux, logos, pop-ups : l'on trouve des pubs sur la majorité des sites, surtout ceux qui proposent un contenu gratuit. L'intérêt de ces publicités, c'est que chaque clic effectué sur l'une d'entre elles rapporte une petite somme au responsable du site.

Alors forcément, histoire d'augmenter un peu leurs revenus, certains ont eu l'idée de cliquer eux-mêmes sur leurs publicités, manière d'ajouter quelques clics au compteur. Mais seul, on est vite limité, d'autant que certains systèmes ne prennent pas en compte les clics multiples. Alors d'autres, plus rusés, ont recruté des gens pour cliquer sur les publicités de leur site, ou mieux, ont utilisé des "robots" pour le faire !

Selon Click Defense Online, ce type de fraude représenterait 38 % du volume des clics rémunérés. La société reproche à Google de ne pas avoir fait le nécessaire en matière de prévention et de protection de ses annonceurs.

DVD Jon s'attaque à Google Video Viewer - Google Video Viewer ne devait permettre de visualiser que les contenus proposés par le moteur de recherche vidéo de Google. "Ne devait", car l'informaticien norvégien surnommé DVD Jon s'est penché sur cette limitation et a très vite trouvé comment la contourner. Il a immédiatement fait part de sa découverte sur son site.

En inspectant le code du Video Viewer, DVD Jon a localisé la ligne de code qui restreignait la lecture aux seules vidéos présentes sur les serveurs de Google. Il a mis en ligne sur son site un patch permettant la suppression de cette portion de code et expose en détail sa trouvaille. Google a reconnu l'efficacité de la manipulation de DVD Jon mais déconseille toutefois aux utilisateurs d'utiliser ce patch.

DVD Jon, de son vrai nom Jon Lech Johansen, a gagné ce surnom en parvenant à percer le système de protection des DVD vidéo qui empêchait qu'on les copie. Au terme de quatre années de procédure, il a finalement été acquitté, ce qui lui a permis de s'attaquer tranquillement à l'iTunes d'Apple.

Google préfère partager la technologie Google Maps - Plutôt que de voir d'autres sites utiliser de façon frauduleuse sa technologie de cartographie, Google préfère la partager librement avec ceux qui souhaitent l'utiliser.

Le site chicagocrime.org utilise le service Google Maps pour répertorier les crimes ayant lieu à Chicago. Il propose des cartes de tous les délits enregistrés dans la ville, avec une recherche par date, type de crime ou lieu… Google n'a jamais donné son accord pour que ce site exploite et détourne sa technologie ! Et chicagocrime.org est loin d'être le seul à l'avoir fait…

Google a donc finalement décidé de laisser son procédé à la libre disposition des webmasters à partir du moment où ceux-ci ne l'utilisent pas à des fins lucratives. Yahoo envisagerait de faire la même chose.

(Atelier groupe BNP Paribas - 30/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas