Square transforme les ordiphones en terminal de paiement pour CB

Par 03 décembre 2009 2 commentaires
Mots-clés : Smart city

Une application iPhone et un petit lecteur de carte magnétique de la taille d'une grosse clé permettent aux commerçants de percevoir un paiement par carte bleue de manière sécurisée.

Le projet Square est né d’une frustration. Celle de Jim McKelvey, qui s’est trouvé incapable d’assurer une vente puisqu’il ne disposait pas de terminal de paiement pour carte bleue. Avec Jack Dorsey, l’un des fondateurs de Twitter, il a alors eu l’idée de créer un petit appareil qui transformerait n’importe quel téléphone évolué en outil de transaction capable de prendre en compte les cartes de crédit. Il permettra donc aux petits commerçants et aux particuliers d’accepter ce moyen de paiement sans investir dans un terminal classique et payer les services qui y sont généralement associés. « Nous avons étudié tout le processus de paiement avant de travailler sur un tout nouveau système de règlement de personne à personne », explique Jack Dorsey à Gigaom. Le résultat est un petit lecteur magnétique qui se connecte sur la prise audio du téléphone, couplé avec une application dédiée.
Un fonctionnement similaire à celui de Paypal
Imaginons une transaction physique entre deux particuliers dans le cadre d’une vente sur eBay. L’acheteur est venu voir l’objet mais n’a pas voulu emmener d’argent liquide. En revanche il a sa carte bleue sur lui. Le vendeur connecte le petit appareil de Square à son téléphone et passe la bande magnétique de la carte dans le lecteur. Les données sont converties en signal audio et transmises à l’application sur l'ordiphone. Celle-ci envoie les données cryptées via une connexion WiFi ou 3G au serveur de Square. C'est à ce dernier que revient d'établir le lien avec le compte en banque qui lui est rattaché pour compléter la transaction. Rien n’est stocké sur le téléphone. En s’inscrivant à Square, les vendeurs rattachent leur profil au compte bancaire de leur choix, comme ils le feraient PayPal.
Une application potentiellement accessible à tous les appareils
Si le payeur est lui aussi inscrit, il sécurise encore un peu plus la transaction, puisque sa photo s’affiche sur le téléphone. Cela permet à la personne qui bénéficie de la transaction de s’assurer que l’utilisateur de la carte en est bien le propriétaire légitime. Une fois la transaction terminée, l’acheteur reçoit une confirmation du paiement par mail ou SMS. Il peut aussi consulter ses factures en ligne. Pour l’heure l’application n’est disponible que pour iPhone, mais comme il s’appuie sur une prise jack, la seule restriction qui s’applique concerne l’existence de logiciels. L’équipe prévoit de proposer des applications pour tous les appareils : Android, Blackberry, Symbian... Et même les ordinateurs. Le principe rappelle quelque peu le système développé par Tagattitude qui validait le paiement par signal audio.

Haut de page

2 Commentaires

Intéressant, mais en France c'est plutôt la puce que l'on lit dans un terminal de paiement Carte Bancaire ?

Soumis par denis (non vérifié) - le 03 décembre 2009 à 17h16

ouh lala les fous furieux qui reviennent à l'age de pierre de la monétique avec leur lecteur piste !!!! Appel Appel aux fraudeurs, vite venez voir SQUARE

Soumis par rico (non vérifié) - le 03 décembre 2009 à 19h59

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas