Stabilisation du nombre de fraudes en lignes en France, alors que le commerce électronique explose

Par 04 juin 2003
Mots-clés : Future of Retail

Le nombre des fraudes sur Internet n’a que peu augmenté en 2002 par rapport à 2001, année où la délinquance en ligne avait explosé. Selon une étude publiée par l’assureur de sites Internet Fia-Net...

Le nombre des fraudes sur Internet n’a que peu augmenté en 2002 par rapport à 2001, année où la délinquance en ligne avait explosé. Selon une étude publiée par l’assureur de sites Internet Fia-Net, portant sur un panel de 819 sites assurés par la compagnie entre 2000 et 2002, 3 486 fraudes ont eu lieu en 2002, pour un montant total de 1,6 million d’euros, soit une moyenne de 459 euros par fraude.

En 2001, sur un échantillon similaire, Fia-Net avait comptabilisé 3 444 fraudes en ligne dont le montant moyen s’élevait à 391 euros. Le préjudice total des fraudes atteignait 1,35 million d’euros cette année-là. En 2000, les nombres d’infractions étaient six fois moins importants : il n’a été constaté que 576 fraudes, d’un montant moyen de 276 euros. L’inflation du montant moyen des fraudes pourrait signifier que les escrocs se professionnalisent, note Fia-Net, qu’ils s’organisent désormais en réseau.

80 % des fraudes s’effectuent à l’aide de cartes bancaires volées ou à partir des numéros de ces cartes. Les fraudeurs se font généralement livrer dans des chambres louées. Dans 20 % des cas, les livraisons se font au domicile d’une personne qui affirme n’avoir rien commandée et qui demande un remboursement.

La majorité des infractions se concentre sur 15 % des sites Internet, répartis dans quelques secteurs. Un quart des fraudes concerne l’informatique, ordinateurs portables en tête, un tiers porte sur l’électronique grand-public, et 10 % sur la téléphonie. Le préjudice total que provoque cette délinquance numérique est en augmentation de 18,5 % en 2002 par rapport à l’année précédente, mais reste largement inférieur à la hausse du commerce en ligne, estimée à 60 % sur la même période.

(Atelier groupe BNP Paribas – 04/06/03)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas