Les stations de réseaux mobiles arrivent chez les utilisateurs

Par 22 octobre 2007
Mots-clés : Digital Working

Ces prochaines années verront la commercialisation à grande échelle des technologies femtocells, ces dispositifs sans fil assurant une couverture réseau via une connexion Internet. Les opérateurs sont nombreux à afficher leur intérêt pour ces solutions.

Le marché des femtocellules – appareils sans fil permettant d'assurer une couverture réseau à l'intérieur des bâtiments - est en passe de prendre son essor, selon l'Idate. Le cabinet d'étude estime que 18 millions d'unités UMTS femtocells seront disponibles sur ce marché d'ici 2011. Ces stations de base 2G ou 3G, qui permettent d'accéder à un réseau mobile via une connexion Internet, ne sont pour l'heure pas encore disponibles auprès du grand public. Elles sont néanmoins un élément central des stratégies de développement des opérateurs pour ces prochaines années.
 
2009, année charnière
 
Pour 2008, le cabinet d'étude prévoit que le marché des femtocellules reste embryonnaire, freiné par l'absence de standards en la matière et des obstacles d'ordre technique. Obstacles qui devraient être dépassés en 2009 avec la résolution des problématiques d'intégration des réseaux, et qui, couplée à la baisse des coûts de production de ces appareils, devrait ouvrir la voie à une commercialisation à grande échelle, indique l'Idate.
 
Les opérateurs en première ligne
 
En dépit des nombreuses incertitudes qui planent au dessus de ce marché potentiel, la communauté d'opérateurs tendrait vers un développement massif de cette technologie. L'Idate évoque notamment l'intérêt affiché d'acteurs tels que AT&T, Telefonica O2 Group, SoftBank, ou encore Vodafone. Dans ce cadre, de nombreux contrats autour des femtocellules devraient être conclus dans les prochains mois. Selon le cabinet d'étude, les premiers déploiements commerciaux de ces solutions de couverture réseau auront lieu début 2008.
 

 
L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas