Les stations relais portent la 4G en zones rurales

Par 04 août 2008
Mots-clés : Digital Working, Europe

Le projet Fireworks veut fournir un réseau haut-débit Wi-Fi et Wimax aux zones rurales peu accessibles. Ce, en mettant en place des réseaux de stations relais qui permettent de porter plus loin les signaux émis par les bases.

Les projets se multiplient pour apporter le haut-débit à tous, dans les zones urbaines comme celles rurales, peu ou pas connectées. La Grameen Foundation vient d'ailleurs de lancer avec plusieurs partenaires un réseau 3G auquel des micro-entrepreneurs peuvent se relier pour vendre ensuite des minutes de communications à la population. Le projet européen Fireworks, de son côté, souhaite améliorer la qualité des services en fournissant un réseau sans-fil 4G aux populations qui résident dans des régions isolées et difficilement accessibles. Le système, qui propose une connexion en Wi-Fi et Wimax, utilise des stations relais pour rendre plus efficaces les signaux en provenance des stations de base.
Déployer un réseau 4G peu coûteux
"Les stations relais sont bien plus petites que les bases, et surtout bien plus faciles à déployer : elles peuvent être installées sur de simples réverbères par exemple", explique Antonis Valkanas, responsable technique du projet. Autre avantage : un tel dispositif est peu coûteux, à la fois pour les opérateurs et les consommateurs. "Chaque relais coûte environ cinq fois moins cher qu'une base", ajoute Antonis Valkanas. "La raison est simple : tous les programmes et le cœur du système sont dans les stations de base. De même, les relais ne nécessitent pas de raccordement direct à Internet". Chaque station autorisera également un passage automatique d'un réseau Wi-Fi et d'un Wimax. Ce qui permettra à une personne connectée en situation de mobilité de passer de l'un à l'autre sans coupure.
Assurer une transmission fiable
Les responsables du projet ont également développé des progiciels qui permettent d'assurer une réception claire, quel que soit le protocole de transmission utilisé. Un premier prototype a déjà été mis au point. Les chercheurs rappellent cependant qu'un tel système ne pourra être lancé à grande échelle avant la généralisation des réseaux sans-fil nouvelle génération prévue pour 2010 en Europe. Dans l'attente de cette échéance, ils cherchent désormais à passer d'une configuration d'une station de base pour une station relais à une autre dite de multi-hop : une station de base envoie des signaux à une station relais qui elle-même est capable de retransmettre à une autre. Ce, afin d'augmenter la portée du réseau. A noter : Fireworks utilise les réseaux OFDMA (Orthogonal Frequency Division Multiplexing Access).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas