Stratus Computer organise une veillée d'arme pour le passage à l'an

Par 09 décembre 1999
Mots-clés : Smart city

2000. Spécialiste de la vente de systèmes informatiques à des clients ayant besoin d'une disponibilité absolue pour leurs activités les plus critiques, Stratus Computer Systems est opérationnel 2...

2000.
Spécialiste de la vente de systèmes informatiques à des clients ayant
besoin d'une disponibilité absolue pour leurs activités les plus
critiques, Stratus Computer Systems est opérationnel 24 h/24, 365 j/365.
Via un réseau mondial reliant électroniquement ses techniciens de
maintenance à son parc installé, Stratus pourra "surveiller" des centaines
de sites critiques au moment où la date fatidique du 1er janvier 2000
gagnera progressivement chaque fuseau horaire du globe terrestre.
L'ordinateur contacte lui-même le centre de service.
Tout au long de l'année 1999, Stratus a soumis ses systèmes matériels et
logiciels à des tests rigoureux et à encourager tous ses clients à mettre
à niveau leur logiciel système pour éliminer toute chance d'être touchés
par le fameux "bogue".
Pour éviter tout problème et en prévoyant les pires scénarios, le
personnel de service de Stratus ne pourra en aucun cas prendre des congés
pendant la période sensible, du 27 décembre au 7 janvier 2000. Les stocks
de pièces sont maintenus à leur plus haut niveau. Par ailleurs, partout où
Stratus à des clients, mais pas de centre de service, des ingénieurs
seront prédéployés plusieurs jours avant cette période pour éviter tout
déplacement "risqué".
Pour pouvoir contacter à coup sûr ses clients, Stratus a conclu des
accords avec plusieurs opérateurs afin que, si l'un d'eux était en
difficulté, elle puisse compter sur l'un des autres.
Quatre numéros d'appel diffuseront des communiqués mis à jour une fois par
heure sur les évènements et les conditions "An 2000". Enfin, la société a
également créé une section "millénaire" sur son site web qui sera elle
aussi mise à jour toutes les heures :
http://www.stratus.com/docs/service/servsupp/mille/index.htm
(Christine Weissrock - Atelier Paribas)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas