Le succès de la RFID ne se dément pas

Par 22 mai 2008
Mots-clés : Smart city

Ce marché devrait maintenir une dynamique de croissance soutenue ces prochaines années. Ses performances seront notamment tirées par les besoins de l'industrie en matière de gestion d'actifs.

Près de dix milliards de dollars. C’est le poids estimé du marché des technologies RFID dans les cinq ans. Ce chiffre, annoncé par le cabinet d’analyse ABI Research dans le cadre de sa récente étude « RFID Forecasts », traduit la perspective d’une croissance constante de ce marché à hauteur de 15 % par an sur la période 2008-2013. « Toutes les catégories de produits et déclinaisons de la technologie RFID s’inscrivent dans cette dynamique de marché positive. Nous avons eu une très bonne fin d’année 2007 qui s’est prolongée au premier semestre de cette année », explique ainsi Michael Liard, directeur de recherche pour le cabinet américain. Cette progression trouverait notamment son origine dans les investissements de long terme réalisés par les utilisateurs finaux.
Intérêt croissant de l’industrie
Et cette adoption durable de la RFID concernerait plus particulièrement le segment des systèmes UHF (Ultra High Frequency) passifs - étiquettes ou tags ne transmettant pas de signal, par opposition aux modèles dits actifs. Les secteurs de la distribution, de l’énergie, de la santé ou encore du transport démontrent un intérêt pour cette technologie, souligne le cabinet américain qui rappelle que la RFID y est pour l’heure principalement utilisée comme un outil de gestion des actifs. « La croissance future du marché s’appuiera sur de nombreux acteurs et types d’applications. Notamment pour certaines applications verticales spécifiques mais aussi pour d’autres plus courantes comme le tracking d’actifs, les contrôles d’accès et de sécurité, la gestion de supply chain », estime cependant Michael Liard.
Diversification à venir
ABI Research relève par ailleurs quelques initiatives d’importance réalisées autour de cette technologie au début de l’année, ces dernières concernant toujours pour l’essentiel le secteur de l’industrie. Airbus a ainsi récemment annoncé sa volonté de s’appuyer sur la RFID pour de nombreux projets dans le cadre de ses activités d’assemblage et de chaîne d’approvisionnement. Autre exemple : la filiale du géant de la distribution Wal-Mart, Sam’s Club, a lancé un programme de conformité autour de l’utilisation de la RFID pour les fabricants américains de produits de grande consommation.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas