Successeur du DVD : la Chine table sur son propre format, l'AVS

Par 09 décembre 2005
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

Alors que la bataille fait rage entre partisans du Blu-Ray et adeptes du HD-DVD, la Chine donne un coup d'épée dans ce noeud gordien en choisissant de se doter de sa propre norme de format vidéo...

Alors que la bataille fait rage entre partisans du Blu-Ray et adeptes du HD-DVD, la Chine donne un coup d'épée dans ce noeud gordien en choisissant de se doter de sa propre norme de format vidéo haute définition : AVS, pour Audio Video coding Standard Working Groupe of China , qui vient d'obtenir l'aval des autorités.

Développée en commun par des agences étatiques, des sociétés privées et des instituts de recherche, la norme AVS permettra à la Chine de ne pas verser de royalties aux sociétés détentrices des droits des formats concurrents. Une alternative qui pourrait lui permettre d'éviter plusieurs centaines de millions de dollars de redevances...

La Chine ne s'écartera tout de même pas trop des sentiers battus puisque le format AVS devrait être compatible avec le HD-DVD défendu par Nec ou Toshiba. Ce n'est pas le premier essai des Chinois en la matière : en 1999, ils avaient tenté d'imposer un format concurrent du DVD baptisé EVD, mais leurs projets avaient échoué en raison de différends juridiques entre les développeurs et les industriels chargés de le commercialiser.

AVS devrait être utilisé pour la diffusion en streaming de vidéos haute définition sur les services de télévision compatibles et les téléphones portables d'ici la fin de l'année, avant d'éventuellement donner naissance à un support type DVD attitré.

(Atelier groupe BNP Paribas - 09/12/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas