En Suède, Facebook assoit sa popularité

Par 10 avril 2012 Laisser un commentaire
infografic on facebook and sweden

Le réseau social acquiert une importance de plus en plus grande dans le quotidien des internautes suédois, qui se montrent plutôt bienveillants envers les marques. Une aubaine à ne pas manquer pour les marques.

Les Suédois, grands adeptes de Facebook ? Oui, répond l'université de Gothenburg, qui a réalisé une étude sur l'engouement des habitants du pays pour le réseau social. Selon cette dernière, le pays est classé trente-quatrième plus grand utilisateur du site au monde. Près de 50 % de la population, soit plus de 4,5 millions d'individus, y posséderait déjà un profil. D'ailleurs, 84 % d'entre eux estiment que Facebook fait partie intégrante de leur routine journalière et plus d'un quart des individus se sentiraient même mal lorsqu'ils ne s'y connectent pas pendant une certaine durée.

Des profils variés mais unanimes

Du coup, l'université ne se prive pas de souligner que cette popularité ne doit pas être négligée par les marketeurs, qui y trouveront un marché avantageux.En effet, l'étude démontre que les Suédois se connecteraient en moyenne 6,1 fois par jour et que, par ailleurs, 70 % d'entre eux s'y rendent à chaque fois qu'ils allument leur ordinateur. Ceux-ci passent en moyenne 75,2 minutes par jour sur Facebook, les femmes y naviguant le plus longtemps avec 81 minutes par jour contre 64 minutes pour les hommes.

Ambassadeurs du pays et bientôt des marques

Les jeunes de 14-26 ans représentent, comme c'est le cas dans de nombreux pays, le groupe le plus actif avec en moyenne 82,5 minutes de connexion par jour. Mais le plus grand groupe d'utilisateurs se situerait plutôt chez les 25-34 ans, qui s'élèverait à près d'un million d'abonnés.Autre constatation : les Suédois seraient 77,3% à poster des messages positifs sur leur profil. Ce qui pourrait laisser penser à une certaine bienveillance de leurs messages sur des marques s'ils s'en trouvent satisfaits.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas