En Suède, les médias online prennent le pas sur les acteurs traditionnels

Par 17 juin 2010
Mots-clés : Future of Retail

Les Suédois se tournent de plus en plus vers Internet pour s'informer aux dépens de la presse ou la télévision. Mais dans les usages, les différences générationnelles et socioéconomiques persistent.

Le paysage médiatique suédois est en pleine redéfinition, marquée par une domination croissante d'Internet. C'est ce que révèle l'enquête annuelle de l'université de Göteborg en Suède qui s'appuie sur les statistiques des trente dernières années. En effet, si le temps que passent les Suédois à consulter les médias a augmenté d'environ 40 minutes par jour - pour une utilisation quotidienne d'environ six heures -, on assiste à une redistribution entre les acteurs traditionnels (radio, télévision, presse écrite) et en ligne. Et l'étude révèle que cette évolution se fait clairement au profit des seconds auxquels les Suédois consacrent de plus en plus de temps, tout  particulièrement les individus les plus instruits. Par ailleurs, en 2009, 85% des jeunes et plus d'un tiers des retraités ont utilisé principalement Internet pour accéder à différents médias d'information.
L'âge contribue au choix d'un média
Mais même sur Internet, l'étude note que les barrières générationnelles persistent. Si un tiers des retraités dispose désormais d'un accès à Internet, ils consultent en majorité les pendants en ligne de la presse traditionnelle. Un cinquième d'entre eux affirme ainsi lire quotidiennement un journal en ligne. A l'inverse, les plus jeunes se tournent eux, vers les réseaux sociaux comme Facebook. Pour exemple, au cours d'une journée type, 65% des 15/24 ans surfent sur les médias sociaux. La moitié d'entre eux utilise des plates-formes de type Youtube, et plus d'un tiers consulte un blog. Mais qui dit utilisateur ne dit pas "acteur", puisqu'ils ne sont que 10% à être des bloggeurs actifs. "Pour autant, les médias traditionnels ne sont pas délaissés par les jeunes", expliquent les chercheurs.
La télévision reste le media le plus utilisé
La télévision est encore le média le plus utilisé tous âges confondus, à l'exception notable des 15/24 ans qui en 2009 ont consacré plus de temps au web qu'à la télévision. Les taux d'audience des journaux télévisés s'érodent de toute façon inexorablement, note l'étude. Cette mutation profonde s'accompagne de nouveaux usages : les textes sont plus courts, on a souvent affaire à des opinions, exprimées sur un blog ou dans les commentaires d'un article… "Cette nouvelle manière d'aborder les médias où l'évaluation de la source est laissée à chaque lecteur soulève d'importantes questions quant au rôle du journalisme face au grand public dans nos démocraties", conclut l'étude.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas