Il suffit d'un tweet pour vendre et acheter en ligne

Par 30 octobre 2012
clavier d'ordinateur avec les touches vendre et acheter

La start-up Chirpify qui assure des services dans le commerce social crée un canal direct entre vendeurs et acheteurs sur Twitter et Instagram. Pour acheter un article, les suiveurs n'ont qu'à répondre ou ajouter le commentaire « acheter » sur une liste.

 

Si l'e-commerce a beaucoup gagné avec l'adoption des médias sociaux, il manque toujours d'une expérience entièrement fluide. Les produits, les services, le crowdfunding… tous sont éloignés du consommateur d'au moins un lien, un clic ou un panier d'achat à confirmer. Chirpify remplace ces actions : quand les abonnés à son service découvrent un post participant, ils n'ont qu'à cliquer « acheter » (ou « donner » selon le cas) pour effectuer un paiement sans quitter le média social. Lancé initialement comme une solution de shopping pour Twitter, le service basé à Portland a récemment étendu son support au populaire réseau social de partage de photos Instagram. En positionnant un contenu d'achat direct dans leurs flux, les médias sociaux pourraient s'avérer un canal de shopping plus efficace pour les consommateurs.

Un système intégral d'achats et ventes intégré dans les fils des médias sociaux…

Les vendeurs ont deux choix pour publier une liste : le dashboard ou le flux d'Instagram. Sur le dashboard, les clients de Chirpify peuvent choisir sur quel flux social ils veulent publier ainsi que le prix, la quantité ou le type de produit. L'alternative pour le client est de poster un message sur l'application Instagram, en y incluant les tags adaptés, et Chirpify créera le listing pour le dashboard. Quelque soit la méthode retenue, la transaction financière intervient « dans » le fil Twitter ou Instagram. Par exemple, si l’on prend l’exemple de l’album de Green Day on aurait : « Achetez l’album GD d’ici demain, répondez « acheter » pour $29.99 via @Chirpify. » Sur Instagram, les utilisateurs postent une image du produit qu’ils veulent vendre, par exemple une affiche, avec comme titre « Répondez ‘acheter’ pour $20 via @Chirpify en commentaire. » En clair, les membres de Chirpify n’ont donc qu’à envoyer un tweet ou mettre un commentaire avec le mot « acheter. » Ensuite, leur compte PayPal est automatiquement débité.

…Pour constituer une réelle solution de commerce

Chirpify propose deux structures de prix de base : son service gratuit Basic prend 5% par transaction alors que son service payant Enterprise propose différentes fonctionnalités destinées aux entreprises. La clientèle entreprise peut créer des campagnes de promotion, de coupons ou de cadeaux et a accès à des statistiques. Il s'agit d'une structure flexible, facile à mettre en œuvre et qui n'exige pas d'appareil supplémentaire. Ajoutez-y l'impact visuel amélioré d'Instagram pour déplacer les articles physiques et Chirpify pourrait représenter l'infrastructure nécessaire à la création d'un canal d'achat viable et efficace, complètement intégré aux réseaux sociaux.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas