Le suivi des maladies chroniques se réalise sur le vêtement 

Par 29 juin 2012 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Europe
Chronious

Grâce à des capteurs fixés sur un t-shirt, la gestion des maladies chroniques, pour les patients comme pour les professionnels de santé, est plus accessible. Surtout s'ils s'intègrent dans un système plus large permettant de comprendre l'environnement dudit malade.

L'un des avantages apportés par la technologie mise au service de la santé est la capacité à diminuer la taille ou la quantité des appareils nécessaires à la gestion du patient. Le projet Chronious, en partie financé par l'Union Européenne, propose ainsi aux professionnels de la santé de gérer ou de diagnostiquer des maladies chroniques grâce à un t-shirt, ou un vêtement semblable. Et pour cause, ce vêtement est équipé de capteurs qui envoient au médecin un certain nombre de données récoltées directement sur le patient, comme des mesures cardiaques, respiratoires, ou de son activité en général. Une fois ces informations récoltées, elles sont automatiquement transmises à un système central via un système IP/GPRS. Le système central, quant à lui, utilise une interface web permettant de surveiller le patient à distance, y compris ses changements d'état, et d'adapter le traitement ou les recommandations.

Une mesure précise et automatique

Ce système étant développé pour les maladies chroniques - testé sur les maladies pulmonaires obstructives chroniques et les insuffisances rénales chroniques, il permet au patient d'alléger le poids de sa maladie. D'une part, en diminuant les contraintes relatives à la surveillance de son état de santé (mesures, etc.). D'autre part, en lui permettant de réduire ses déplacements. Mais ce système permet également au professionnel d'avoir des données plus précises et complètes sur son patient, favorisant un meilleur suivi et un meilleur soin. Car l'interface web lui permet en effet d'accéder à ces informations, et ce, y compris en situation de mobilité. En effet, le médecin peut ainsi avoir avec soi l'état de la personne souffrant d'une maladie chronique, mis à jour en temps réel et automatiquement, via un appareil mobile, comme une tablette.  

Un système plus large

Par ailleurs, ce système se propose d'apporter une compréhension plus complète du patient souffrant d'une maladie chronique grâce à des appareils externes, tels qu'une balance, un glucomètre ou un appareil mesurant la tension artérielle, en fonction des besoins, mais qui permettraient également d'apporter automatiquement et sur la même interface ces compléments d'information au professionnel. Sur le même principe, ce système intègre également un écran tactile au sein du domicile du malade. Cet écran a lui même deux fonctions. La première est de récolter des informations supplémentaires sur le cadre de vie du patient, comme ses habitudes alimentaires en entrant ses repas. Le seconde est de l'aider lui-même à gérer mieux sa maladie en lui fournissant des conseils, comme des rappels sur ses médicaments à prendre.

Haut de page

1 Commentaire

Dingue, je pense que cela devrait se généraliser, pour la science cela permettrait de faire un bon en avant avec plus de données plus fiable.

Soumis par admin_0 - le 19 mars 2013 à 10h13

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas