Supercalculateurs : IBM est le leader 2004

Par 10 novembre 2004
Mots-clés : Smart city

Nec va devoir se faire une raison : il n'est plus numéro un sur le segment des super-ordinateurs. Sur l'année 2004, la place revient à IBM, selon le dernier classement de l'organisationTop500 (

Nec va devoir se faire une raison : il n'est plus numéro un sur le segment des super-ordinateurs. Sur l'année 2004, la place revient à IBM, selon le dernier classement de l'organisationTop500 (www.top500.org). Celle-ci a retenu Blue Gene/L, d'IBM : la machine a été chronométrée à 70,72 trillions d'opérations par seconde, pour 130.000 processeurs.

Il y a deux ans et demi, c'est Earth Simulator, du Japonais Nec, qui s'était classé à la première place du classement. Aujourd'hui il est largement dépassé puisque la machine d'IBM a été deux fois plus rapide. La progression des capacités de calcul est impressionnante. Nec peut se tout de même se targuer d'avoir enregistré une belle performance : il est resté en tête pendant plus de deux années, et au moment de son entrée au top du classement il était presque cinq fois plus rapide que l'ordinateur classé à la deuxième place !

Cette année 2004, la place de second est occupé par Columbia, l'ordinateur du centre de recherche Nasa / Ames. Il a été chronométré à 51,87 trillions d'opérations par seconde... et coûte deux fois moins cher que celui d'IBM : il est aujourd'hui estimé à 50 millions de dollars, contre 100 millions pour Blue Gene/L.

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/11/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas