Surveillance des emails : 63 % des grandes entreprises américaines s'y emploient

Par 10 juin 2005

Le mois dernier, l'Atelier publiait sur son site un article relatif à l'espionnage par les entreprises américaines, du courrier électronique de leurs salariés. Selon un rapport de l'American...

Le mois dernier, l'Atelier publiait sur son site un article relatif à l'espionnage par les entreprises américaines, du courrier électronique de leurs salariés. Selon un rapport de l'American Management Association, 26 % des entreprises américaines auraient déjà renvoyé des salariés à cause d'un usage inapproprié d'Internet. 25 % supplémentaires auraient pris des mesures de licenciement similaire pour abus de leur messagerie Internet.

Aujourd'hui, c'est au tour de la société Proofpoint de publier un rapport sur ce thème de la surveillance en entreprise. Selon les résultats de celui-ci, 63 % des entreprises employant plus de 1 000 personnes aux Etats-Unis ont mis en place - ou prévoient de mettre en place - des systèmes d'analyse des emails sortants.

Ce n'est pas tout : un tiers des entreprises emploient des personnes chargées spécifiquement de gérer les emails et de les analyser afin de s'assurer qu'ils ne contiennent pas d'informations sensibles sur l'entreprise elle-même. Le job de "surveillant d'emails" est très certainement appelé à se développer, puisque 26,5 % des entreprises envisagent dans l'avenir d'employer des individus à ce poste.

Il semblerait que les entreprises aient de plus en plus conscience des sources de risques que représentent les communications de leurs salariés et plus particulièrement leurs communications électroniques. Ce constat se vérifie tout particulièrement dans la sphère des entreprises qui comptent plus de 20 000 employés : 40 % d'entre elles emploient déjà des salariés chargés d'épier les courriels.

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas