La surveillance passe sur IP

Par 20 décembre 2007 2 commentaires
Mots-clés : Smart city

Le français eFlag propose des solutions de vidéosurveillance sur IP. Les flux peuvent s'afficher à distance via Internet ou un téléphone mobile.

La vidéosurveillance des lieux sensibles s'opère aujourd'hui à distance, depuis un simple navigateur web ou un smartphone. C'est le créneau qu'a récemment choisi d'investir Risc Group en lançant eFlag, une société française spécialisée dans la surveillance sur IP. Celle-ci propose trois offres commerciales mixant produits et services de vidéo-mobilité. Celles-ci permettent aux responsables de la sécurité en entreprise de garder un œil sur leur écran de contrôle, ce à tout moment et en tout lieu. Des solutions conçues pour la sécurisation des locaux mais aussi adaptées à la réalisation de relevés d'activité.
Surveiller depuis Internet ou un mobile
Une connexion Internet, à partir d'un téléphone mobile ou d'un ordinateur permet en effet d'accéder au portail de surveillance mis à disposition par eFlag. Ce dernier autorise la visualisation en temps réel de ce qui se passe sur les lieux surveillés. Un service qui comprend également une option de stockage des images ainsi capturées. L'offre nécessite bien sûr l'installation d'une caméra de vidéosurveillance sur place. Ces solutions sont destinées à un public professionnel, de la PME aux grandes entreprises.  A noter : la déclinaison mobile des services d'eFlag passe par un réseau 3G.
Un marché en forte expansion
Dans le cadre du lancement de cette offre de vidosurveillance eFlag a annoncé son partenariat avec Axis Communications. Cette société fournit les différentes caméras IP intégrées dans les trois packages commercialisés par eFlag depuis la mi-novembre. Ces solutions s'appuient par ailleurs sur la plate-forme AXIS Subscriber Technology Services délivrée par le constructeur suédois. Le cabinet d'analyse IMS Research estime que le marché mondial de la vidéosurveillance sur IP devrait croître à un rythme de 38 % par an, soit un total de 1,3 milliards de dollars dans le monde d'ici 2010.

L’Atelier groupe BNP Paribas

Haut de page

2 Commentaires

Le concept Eflag est fort intéressant, et 2 ans aprés la diffusion de cet article, on peut en conclure qu'ils ont du Nez..

Soumis par surveillance (non vérifié) - le 02 avril 2009 à 22h07

En effet le concept parait fort interessant

Soumis par video surveillance IP (non vérifié) - le 17 juin 2009 à 19h46

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas