Swype lance le T9 pour écran tactile

Par 15 septembre 2008

Le système propose de rédiger des messages sur ce type de combinés sans avoir à soulever le doigt de l'écran grâce à un logiciel prédictif. Un moyen d'encourager la rédaction sur appareil tactile, notamment en entreprise.

Alors que les applications de réseau social et de communication se multiplient sur les téléphones portables et autres PDA, reste un problème : la taille de l'écran et/ou du clavier n'est pas toujours adaptée à de tels usages. Quant aux appareils tactiles, qui embarquent un clavier virtuel, le problème est le même : la solution est esthétique, mais pas forcément des plus appropriées pour rédiger. D'où l'initiative de Swype. Lancée par le co-fondateur du système d'écriture de SMS prédictive T9 Cliff Kushler, l'application pour écrans tactiles permet de rédiger des mots sans soulever le doigt ou le stylet de l'écran : l'utilisateur dirige son doigt sur les lettres composant le terme qu'il souhaite écrire. Le logiciel ne reproduit pas tous les signes, mais est capable de déterminer quel est le mot que le propriétaire du mobile veut voir apparaître. Dès que celui-ci est identifié, il apparaît sur l'écran. Le dispositif possède en effet une base de données dans laquelle il puise à chaque fois que l'utilisateur commence à écrire.
Une vitesse de frappe équivalente à celle d'un clavier traditionnel
Swype est évolutif : il est possible de lui apprendre de nouveaux mots pour affiner sa compréhension au moment de la rédaction. Selon les responsables du projet, un individu est capable d'écrire quarante mots à la minute en utilisant Swype. Soit une vitesse de frappe équivalente de celle que l'on peut atteindre avec un clavier mobile traditionnel. Intérêts : alors que la plupart des écrans tactiles requièrent une grande précision de leur utilisateur, sous peine de confusion entre plusieurs touches de l'écran, Swype permet d'écrire rapidement, et ce sans avoir à regarder attentivement le clavier. Une solution forcément utile pour chatter et être plus actif sur un réseau social mobile. Les applications professionnelles sont aussi intéressantes : rédaction facilitée de mails professionnels, peut-être même réalisation de Powerpoint et autres documents de présentation...
Ouvrir les téléphones tactiles aux entreprises
Des fabricants de combinés tactiles comme Apple et son iPhone pourraient également y voir un moyen de pénétrer plus facilement le monde de l'entreprise, encore majoritairement réservé au BlackBerry. En effet, rédiger de longs textes sur un clavier virtuel s'avère plus difficile que sur un véritable périphérique. Pour pallier ce problème, un premier dispositif avait déjà été développé par l'université de Glasgow. Celle-ci a travaillé sur un système pour clavier virtuel basé sur des vibrations qui reproduisent la sensation du contact des touches. A savoir : Swype a été présenté à l'occasion du Tech Crunch, qui s'est déroulée du 8 au 10 septembre à San Francisco. Les fondateurs du projet ne précisent pas de date de sortie commerciale du système, ni comment il sera distribué : disponible en téléchargement aux utilisateurs, ou proposé sous licence aux fabricants de combinés tactiles.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas