Synstar remporte un contrat de 285 millions d’euros pour Fujitsu Services

Par 15 octobre 2003 3 commentaires
Mots-clés : Smart city, Europe

Contrat de poids pour le nouveau « mainteneur » de la filiale de services informatiques du groupe Fujitsu ! Synstar, SSII britannique, vient de signer un contrat de 285 millions d’euros avec ...

Contrat de poids pour le nouveau « mainteneur » de la filiale de services informatiques du groupe Fujitsu ! Synstar, SSII britannique, vient de signer un contrat de 285 millions d’euros avec Fujitsu Services pour les sept prochaines années. Selon ce dernier, Synstar fournira à Fujitsu Services toute la logistique nécessaire à ses contrats de maintenance en Europe.

L’accord prévoit notamment la livraison de pièces d’ordinateurs ainsi que les achats de matériels qui y sont liés, la planification stratégique, un accompagnement sur les appels d’offres, le stockage et la distribution. Synstar fournit d’ores et déjà des services de logistique à son propre réseau en Europe. Les deux entreprises ont rapidement compris les bénéfices qu’elles pouvaient tirer d’une coordination des investissements et les économies d’échelle qui en découleraient.

Avec cet accord, Fujitsu Services étendra par ailleurs largement sa capacité en terme de logistique. Le contrat se déroulera en deux phases. A partir d’aujourd’hui jusqu’en avril 2005, une première phase de transition permettra de clore les contrats avec les actuels fournisseurs. Les revenus de Synstar au cours de cette période ne devraient pas modifier de manière importante les prévisions de résultats pour l’année 2004.

La seconde phase démarrera en avril 2005 et générera dans un premier temps entre 43 et 57 millions d’euros de revenus par an, ce qui devrait permettre à Synstar d’accroître ses résultats. Synstar a été choisi aux termes d’un appel d’offre auquel participaient douze entreprises.

(Atelier groupe BNP Paribas – 15/10/2003)

Haut de page

3 Commentaires

Croissance au lieu de crissance aurait été plus avisé dans le titre.

L'Inde est encore loin d'avoir fait le plein et devrait se trouver confronté à un problème de taille lié à l'engouement pour le portable au dépend du filaire. En effet, les compagnies vont elles investir dans un cablage cuivre coûteux alors qu'il y a une très grande désaffection au profit du mobile (y compris dans des métropoles comme Delhi) ? Mystère mais en tout état de cause, c'est une donnée à prendre en compte dans l'évaluation du potentiel indien en matière de raccordement en masse au réseau Internet.

Soumis par AMD Fan (non vérifié) - le 08 mars 2007 à 13h54

En Inde : un point d'accès Internet tous les 100 m... En général, du haut-débit (2 mbs/s), coutant 199 INR par mois (soit 3,7 EUR), modem inclus.
Salaire moyen d'un cadre (hors informatique) : 6 000 INR soit 102 EUR.
Inflation : entre 6 et 8% /an
Mais bon, les Indiens sont ultra bosseurs et consommateurs frénéTICs...
Aujourd'hui les conducteurs de rickshaws ont tous un mobile, mais ne savent pas lire une carte (qui de toutes façons est fausse à 30%), vont-ils bientôt s'équiper d'un GPS ou autre système de géolocalisation ? Ils en sont fort capables !

Soumis par YAR (non vérifié) - le 09 mars 2007 à 19h02

L'Inde a un vrai problème pour la généralisation de ses accès Internet : la qualité de son réseau cuivré est tout simplement calamiteuse... A tel point que tous les téléphones fixes d'entreprises sont en fait des téléphone sattelites, le seul moyen d'avoir un connexion téléphonique fiable.

Il semblerait que l'Inde fasse le choix de sauter l'Internet par le réseau cablé et face le choix – dans un premier temps – du WiMax.
C'est ce qui a permis notamment à Alcatel de vendre ses technologies et son matériel dans ce pays, au moins pour les expérimentations.

D'un autre côté les indiens sont très friands d'Internet...
...même si ils doivent le consommer depuis des cyber-cafés.

Plus d'infos :
• http://www.icdelocalisation.com/?p=186

Soumis par Pierre Naquin (non vérifié) - le 17 mars 2007 à 02h13

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas