Le système de santé interopérable en préparation

Par 18 septembre 2007

La Health IT Now! Coalition presse le Congrès pour obtenir la mise en place d'une législation autour de son projet de système de santé connecté. Celui-ci, qui vise à réunir toutes les technologies de santé, permettrait de rendre le secteur plus accessible à tous...

La Health IT Now! Coalition presse le Congrès pour obtenir la mise en place d'une législation autour de son projet de système de santé connecté. Celui-ci, qui vise à réunir toutes les technologies de santé, permettrait de rendre le secteur plus accessible à tous.
 
La mise en place d'un système de santé interopérable permettrait de sauver des vies et de rendre l'accès aux soins plus abordable, estime le groupe Health IT Now! Coalition, qui combat d'ailleurs pour la création d'un tel dispositif. Selon les membres de l'association, ce réseau, totalement interactif, combinerait une plus grande efficacité des soins avec une sérieuse réduction des coûts. En intégrant de nombreuses données comme le dossier médical du patient, il aiderait à diminuer le nombre de traitements inappropriés, mais également de réduire le coût des mutuelles de santé et d'augmenter les bénéfices réalisés par les cliniques. Dernier atout du système : baisser les coûts administratifs et lutter contre la perte de résultats de tests, encore très fréquente.
 
Vers une interopérabilité des technologies de santé
 
Pour accélérer le processus de déploiement, les militants de l'association, parmi lesquels l'ancien sénateur John Breaux, ont tenu une réunion au Capitole, le siège du Congrès américain. But de la manœuvre : promouvoir la mise en place d'une législation qui permettrait de fournir des standards intéropérables. "Il est temps pour le Congrès d'agir de manière à ce que notre système de santé puisse commencer à proposer aux patients les soins dont nous manquons encore cruellement", explique John Breaux. "Le secteur de l'industrie a bénéficié de l'adoption massive des technologies de l'information. L'informatique en matière de santé ne requiert pas de systèmes d'information électronique plus perfectionnés que ceux déjà utilisés dans de nombreux cœurs de métiers", ajoute-t-il.
 
Des certifications à établir
 
Selon l'association, le texte de loi doit obligatoirement attribuer les compétences juridiques à une autorité fédérale pour mener des initiatives publiques et privées pour établir des standards pour des systèmes intéropérables, des certifications de produit et des mesures de qualité. Autres pré-requis : la mise en place d'incitations financières pour faciliter l'adoption par les praticiens de cette nouvelle conception de la santé, ou encore la nécessité de mettre sur pied une assemblée fédérale dédiée à la résolution de problématiques comme le respect de la vie privée, afin de fournir un système de santé sécurisé.
 

Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas