Les systèmes de navigation débarquent en Inde

Par 07 avril 2008

Le marché indien de la géolocalisation amorce un tournant. Avec la hausse du nombre de détenteurs de smartphones, les fournisseurs d'applications de navigation se frottent les mains.

Les spécialistes en technologies mobiles, services de localisation et navigation satellite voient l'Inde d'un bon œil. Le marché promet en effet d'exploser dans les trois années à venir. Car bien que les livraisons de solutions de navigation pour mobile y soient encore faibles, elles ont tout de même atteint le nombre de 40 000 l'année dernière. Des chiffres dévoilés par Canalys, cabinet de consulting en nouvelles technologies. "L'Inde est le troisième plus grand marché de smartphones de la région Asie Pacifique, après le Japon et la Chine, avec des cargaisons trimestrielles excédant le million d'unités en 2007," rappelle Rachel Lashford, manager chez Canalys. " Le lancement prévu de dix-neuf nouveaux millions de téléphones intelligents d'ici à 2010 va fournir un terrain propice au développement des applications de navigation ainsi qu'aux services basés sur la géolocalisation."
La cartographie numérique 
A ce stade, le frein principal à la croissance de ce marché en Inde est que les grandes marques de la geolocalisation n'ont pas encore pénétré le marché avec des solutions et appareils de spatialisation complets. Et ce, bien que le pays ait été cartographié numériquement par des acteurs locaux. Du coup, les consommateurs n'ont pas encore pu profiter des bénéfices offerts par des services de GPS et autres systèmes de localisation. Mais une fois cet obstacle dépassé, le marché devrait vite être envahi de PND (Portable Navigation Devices) et de smartphones équipés de GPS. De plus, toujours selon les prévisions du cabinet de consulting, les prix vont rapidement évoluer à la baisse, ce qui va permettre à ces applications de toucher une cible encore plus large.
Un développement annoncé
"Le marché indien a déjà amorcé une croissance rapide," commente Chris Jones, analyste chez Canalys. "Mais il va se développer de façon différente qu'en Europe ou aux Etats-Unis". D'ici à 2010, près de 40% de la population indienne, qui sera de plus d'un milliard de personnes, sera âgée entre 20 et 44 ans : une population jeune, familiarisée et friande de technologies. De plus les salaires en Inde connaissent une croissance exponentielle et en parallèle se forme une classe moyenne de plus en plus importante. "Combinez ceci avec le fait que la roupie soit forte, et vous avez la recette pour un développement significatif du marché," conclut Chris Jones. Un sujet qui fera l'objet d'un salon organisé par Canalys, et qui aura lieu le 13 mai prochain à Bangalore.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas