Les systèmes de production d'énergie propre ont besoin de réalité virtuelle

Par 21 juillet 2009
Mots-clés : Smart city

L'installation d'infrastructures qui génèrent de l'énergie de manière écologique reste complexe. Pour favoriser leur implantation, le Fraunhofer propose de tester leur déploiement dans un environnement virtuel.

Les projets d'implantation de systèmes de production d’énergie comme les éoliennes ou les barrages hydrauliques sont parfois confrontés à des problèmes de déploiement. Pour simplifier cette installation, une équipe du laboratoire "Factory Operation and Automation"de l’institut Fraunhofer travaille sur un programme de réalité virtuelle capable de simuler la mise en place d'une telle infrastructure et son évolution dans son futur environnement. De nombreux paramètres peuvent ainsi être simulés comme le mouvement des flux - qu’ils soient liquides ou gazeux -, l’énergie produite et même les effets du temps comme l’érosion des parois.
Un programme utile à posteriori aussi
Les chercheurs ont également pensé à utiliser la modélisation d’une structure pour former les employés qui y travailleront. Et ainsi simuler des situations de crises. Autre application : la maintenance. Il est possible d’entrer l’ensemble de la documentation de l’installation dans le modèle. Ainsi lors d’une intervention, un technicien pourra visualiser la documentation propre à la zone sur laquelle il intervient simplement en cliquant sur sa représentation. Le modèle peut enfin être utilisé comme outil de diagnostic de la structure qu’il représente et ainsi envoyer des alertes en cas de dysfonctionnement détecté.
Une interface fléchée et colorée
Techniquement, le programme s’appuie sur la modélisation en trois dimensions de la structure à installer. "C’est un logiciel spécialement développé pour visualiser toutes les séquences du mouvement", précise Matthis Gohla, directeur du département en charge du projet. Il présente la direction et la vitesse des différents fluides à l’aide de flèches. Un code couleur est utilisé pour identifier les zones sensibles de l’installation, comme les points où la température risque d’être trop élevée par exemple.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas