Les systèmes de recommandation vidéo consolident leur modèle économique

Par 19 novembre 2008
Mots-clés : Smart city

Forte du succès de son moteur de suggestion de contenu, Taboola vient d'organiser une seconde levée de fonds. Elle propose également aux annonceurs de diffuser à côté des vidéos de la publicité ciblée sous formes de films.

Taboola, la société à l'origine du système de recommandation de vidéos personnalisé éponyme, vient de recevoir un second financement de près de cinq millions de dollars de la part d'investisseurs tels que Evergreen. Ces fonds devraient permettre d'optimiser l'outil de découverte s'ajoutant aux moteurs de recherche traditionnels ou aux sites de partage. Servant à proposer des contenus à l'internaute en fonction de ses goûts en sus des résultats qu'il a pu obtenir grâce à une recherche par tags, Taboola est gratuitement mis à disposition des éditeurs intéressés, au même titre que "Taboola Analytics", une console d'analyse de leur trafic, des habitudes de leurs utilisateurs etc. C'est pourquoi la majeure partie des revenus du moteur devrait être issue de la publicité. En effet, le service "DiscoverAd" donne pour sa part aux annonceurs la possibilité d'insérer parmi les diverses recommandations de vidéos de petits films publicitaires.
Publicité non intrusive
Ces derniers sont choisis en fonction du contexte. Il ne s'agit pas de vidéo en pré-roll ou d'autres réclames insérées en bannières dans d'autres contenus mais de vidéos apparaissant dans la liste au même titre que les autres suggestions. Ces vidéos étant clairement indiquées comme étant des publicités, l'utilisateur décide lui-même de regarder ou non ces annonces. Selon Taboola, un tel dispositif permet aux annonceurs d'avoir la certitude qu'elles ne seront pas considérées comme intrusives et que seuls les spectateurs vraiment intéressés les consulteront. Ce qui contribuerait à augmenter les taux de conversion des annonceurs. Taboola repose sur un algorithme analysant à la fois les méta données de chaque vidéo, le tri collaboratif qui lui est associé (commentaires et notes) ainsi que le comportement du spectateur, notamment l'historique des vidéos qu'il a consultées.
Méta données, tri collaboratif et historique
Le système est de la sorte capable de prédire les vidéos susceptibles de satisfaire ses attentes et de les lui proposer. Taboola est déjà utilisé par diverses plates-formes de partage de vidéos en ligne, qu'elles soient d'origine professionnelle ou générées par l'utilisateur. Le service de recommandation est par exemple disponible sur 5min.com. Il y aurait déjà permis d'augmenter de plus d'un tiers le nombre de spectateurs regardant une vidéo en entier et d'un pourcentage à peu près égal le nombre total de fichiers consultés. Les éditeurs utilisant le système bénéficient ainsi également de Taboola a été élaborée par une équipe des ingénieurs ayant d'abord officié pour les services informatiques l'armée israélienne. Le mot vient du latin "tabula rasa" qui signifie table rase.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas