Le tableau de bord s'adapte à la concentration des conducteurs

Par 24 janvier 2008
Mots-clés : Smart city

Un système capable de mesurer l'activité cérébrale d'un conducteur permettra de détecter les périodes de concentration intense. Et de mettre momentanément en veille certains éléments du cockpit du véhicule.

Une interface neuronale directe permettrait de régler l'attention des automobilistes. Ce, grâce à des électrodes capables de mesurer l'activité cérébrale d'un conducteur et de détecter les périodes de concentration ou de stress intenses. Ces indications sont ensuite envoyées à l'interface. Celle-ci décide alors quels sont les éléments du tableau de bord (indications lumineuses, GPS, musique) doivent momentanément "disparaître", afin de permettre au conducteur de mieux se concentrer. Le dispositif accélèrerait la vitesse de réaction des conducteurs de 100 millisecondes.
Des technologies embarquées envahissantes
Un résultat à première vue dérisoire mais qui réduit de trois mètres la distance de freinage d'un véhicule à 100 km/h, souligne Klaus-Robert Müller, responsable de l'équipe du Technical University de Berlin à l'origine du projet. Le système se révèle d'autant plus intéressant que le nombre d'applications technologiques intégrées aux véhicules se multiplie - téléphones, écrans, signaux d'alertes, etc. - et tendent à distraire les conducteurs.
Vers un système de capteurs
Plusieurs tests ont déjà été effectués sur une douzaine de volontaires, chargés de conduire sur une autoroute allemande à une heure où la circulation était fluide. Si les résultats ont été probants, des améliorations doivent être apportées au système, notamment au niveau de son ergonomie. Les électrodes étant très encombrants. Mais, annonce Klaus-Robert Müller, ceux-ci pourraient à terme être remplacés par des capteurs. Une fois que ces derniers atteindront une sensibilité de détection équivalente de celle des électrodes.

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas