Les tables numériques tactiles envahissent l'industrie

Par 05 décembre 2007 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Les industriels peuvent gérer les différentes étapes de fabrication d'un produit depuis une table à écran tactile, qui retransmet des procédés jusqu'ici difficiles à observer. Un mouvement du doigt sur la table permet de zoomer ou de modifier certaines opérations.

Les tables à écran tactile semblaient réservées aux secteurs tertiaires (restauration, tourisme, etc.). Cette limitation tombe avec un dispositif dédié à la gestion et au suivi de certains procédés industriels. Elle rend possible l'observation d'étapes de fabrication jusqu'ici difficiles à atteindre. Son système de reconnaissance du mouvement permet alors d'obtenir plus de précisions sur une image ou d'effectuer certaines modifications en bougeant simplement le doigt sur la table. Développée par un institut spécialisé membre du Fraunhofer, elle consiste en des diodes électroluminescentes placées sous l'écran en plexiglas, qui retient entièrement la lumière produite. En posant un doigt sur cette surface, les propriétés de réflexion sont alors modifiées et la lumière libérée.
Choisir ses images d'un geste
Celle-ci est ensuite capturée par une caméra infrarouge installée sous la table qui la convertit en information. Les personnes concernées par un projet peuvent ainsi se regrouper autour de la table et regarder sur la surface illuminée les différentes opérations effectuées pendant la journée et qui ont été filmées. Ils peuvent alors sélectionner un objet ou une étape de fabrication d'un simple geste de la main. En posant leurs deux index puis en les écartant, ils peuvent également élargir une image et zoomer sur un détail. Le Coperion Group, spécialisé dans le plastique, utilise déjà la table. Et pour Michael Zöllner, responsable de projet à la division de recherche graphique en informatique à l'Institut, "celle-ci permet aux utilisateurs d'observer l'ensemble de la chaîne de fabrication du plastique".
Des opérations encore limitées
"Ils peuvent regarder en temps réel comment le granulat s'écoule le long des tuyaux, puis en réguler la vitesse en posant simplement un doigt sur l'image". Certains problèmes persistent cependant qui empêchent encore une utilisation optimale de la table tactile. Ainsi, expliquent les acteurs du projet, la surface est encore trop lisse pour comprendre tous les mouvements de doigt effectués par les utilisateurs. Autre obstacle : la projection des images. "Pour obtenir une image claire et précise, le chemin optique doit être relativement long. Ce qui est difficile à atteindre en raison de la petite taille de l'écran", note Michael Zöllner. Qui conclut : "Il nous faut donc modifier le chemin optique, notamment en utilisant des miroirs pour en réduire la portée".

L'Atelier groupe BNP Paribas

Haut de page

1 Commentaire

j'aimerais avoir d'autres infos pour cette innovation

Soumis par nonde (non vérifié) - le 19 novembre 2009 à 16h24

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas