Tâches multiples : et si le jeu vidéo rendait plus habile ?

Par 12 décembre 2005

Dans le but de comprendre comment améliorer l'habitacle des postes de pilotage des appareils de la NASA et de mieux préparer les astronautes à leurs missions, des chercheurs de l'université de...

Dans le but de comprendre comment améliorer l'habitacle des postes de pilotage des appareils de la NASA et de mieux préparer les astronautes à leurs missions, des chercheurs de l'université de l'Oregon ont été amenés à s'intéresser à la façon dont réagissait le cerveau humain à des sollicitations multiples, ce qui se produit lorsqu'on effectue plusieurs choses en même temps. Exemple typique : téléphoner tout en conduisant. D'après eux, les amateurs de jeux vidéo seraient les plus doués pour les tâches multiples.

Parue dans le Journal of Experimental Psychology , l'étude conduite par Mei-Ching Lei met en évidence les difficultés qu'éprouve le cerveau humain à passer d'une tâche à l'autre. Pour déterminer et quantifier ce phénomène, les chercheurs ont soumis leurs cobayes humains à une série de tests.

L'objectif était de mesurer le temps de réponse du cerveau à une sollicitation, puis de comparer ce temps de réponse à celui observé lors de deux stimuli simultanés, soit l'exécution de deux tâches dans le même temps.

Principale constatation : bien que les volontaires soient prévenus de la nature des tests, l'exécution de deux tâches entraîne un important délai dans le temps de réaction. Si 300 millisecondes suffisent en moyenne au cerveau pour réagir à un stimulus, le temps de réponse passe à plus de 800 millisecondes lorsque deux stimuli interviennent en même temps. Les chercheurs ont en outre constaté que les réponses des cobayes étaient moins pertinentes dans le cas d'une double sollicitation.

Etre confronté à deux tâches à la foi induit donc un temps de réaction plus important et une baisse de l'efficacité, un fait dont les gens ne seraient pas vraiment conscients, regrettent les chercheurs.

Des différences parfois importantes sont constatées en fonction de la personne qui passe les tests. Ainsi, les étudiants obtiendraient généralement de bons résultats et seraient plus rapides pour passer d'une tâche à l'autre que des personnes entrées dans la vie active. Toutefois, "je dois dire que ceux qui obtiennent les meilleurs résultats sont ceux qui passent beaucoup de temps sur les jeux vidéo", souligne Mei-Ching Lei.

(Atelier groupe BNP Paribas - 12/12/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas