Le taiwanais Sampo rachète Grundig

Par 10 janvier 2003
Mots-clés : Smart city, Europe

Ayant pris le contrôle du groupe d’électronique grand public Grundig il y a deux ans, le fabricant d’antennes paraboliques bavarois Anton Kathrein vient de vendre « la majorité » au groupe ...

Ayant pris le contrôle du groupe d’électronique grand public Grundig il y a deux ans, le fabricant d’antennes paraboliques bavarois Anton Kathrein vient de vendre « la majorité » au groupe taiwanais Sampo. Le prix de la transaction et le pourcentage de la part vendue n’ont pas été révélés. Le service de recherche et développement de Grundig, employant 400 ingénieurs et techniciens, restera à Nuremberg, siège du groupe allemand. Il devrait réaliser en 2002 un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros et une perte de 75 millions d’euros, soit deux fois moins qu’en 2001. Cette acquisition permet à Sampo de s’implanter sur le marché européen, via une marque connue. Sampo est déjà présent sur les marchés asiatique, américain et australien avec des produits d’électronique grand public et ménager. Le groupe devrait réaliser en 2002 un chiffre d’affaires de 485 millions de dollars. Depuis l’an dernier, il fait partie du top 100 des entreprises taiwanaises. Juste avant noël 2002, Grundig avait vendu son usine autrichienne avec 1 000 employés. Le groupe n’emploie plus à ce jour que 2 800 salariés. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 10/01/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas