TalkActiv’ allie le visuel et l'écrit sur tablette pour redonner la voix aux patients aphasiques

Par 01 décembre 2014
TalkActiv'

Pour permettre aux individus ayant perdu la voix de communiquer avec leur entourage, pictogrammes, phrases enregistrées et clavier sont autant de possibilités de communiquer sur l’application TalkActiv’.

Chaque année, l’aphasie touche 15 000 nouveaux individus en France. Ce trouble du langage, parfois appelé mutisme, a pour origine différentes pathologies allant du dysfonctionnement de l’appareil phonatoire à des pathologies du système nerveux. Dans tous les cas, la difficulté pour les malades est réelle car, privés de leur voix, le quotidien peut devenir rapidement difficile aussi bien pour communiquer avec sa famille, des commerçants ou même des médecins.

Si ce genre de pathologies sont, non pas traitées, mais "soulagée" par les nouvelles technologies et, notamment, l’usage de synthèses vocales (on pense particulièrement à l’usage qu’en fait le physicien Stephen Hawkins) les interfaces peuvent être parfois compliquées à manipuler pour des non-initiés.

Une équipe d’étudiants d’Epitech, menée par Mari Doucet, a donc choisi de plancher sur le sujet pour leur projet de fin d’étude (EIP : Epitech Innovative Projects) et de développer leur propre application de synthèse vocale, TalkActiv’, pour tablette mais simple d’utilisation afin de la accessible accessible à n’importe quel patient. Car comme l’explique cette dernière "les solutions déjà existantes ne prennent pas en compte tous les types de handicaps". En effet, il n’est pas rare que les patients souffrant d’aphasie soient également confrontés à des troubles moteurs, visuels, voire auditifs puisque celle-ci peut très bien résulter d’un AVC, d’une paralysie cérébrale etc…

Différentes fonctionnalités basiques mais intuitives sont donc proposées. Tout d’abord, des onglets "oui", "non" et "je ne sais pas" :

                                                                 

Des pictogrammes permettant de “modeliser” une phrase car chacun d’entre eux représente un sujet, un verbe et un complément :

                                                             

Ou encore un clavier classique pour taper des phrases ou des phrases préenregistrées par un médecin pour le patient. Autre fonctionnalité : le patient utilisant l’application peut signaler une douleur sur une partie de son corps grâce à une image de corps humain et une échelle de douleur sur laquelle l’utilisateur peut cliquer.

Récompensée à l’occasion des Trophées de L’EIP, TalkActiv’ est déjà proposé à une douzaine de patients auprès du Pôle Médical St Hélier à Rennes. Et la suite, ses créateurs la voit dans un technologie inverse puisque Mari Doucet explique qu’ils aimeraient “ajouter la reconnaissance vocale pour pouvoir capter la parole et la retransmettre en images” afin d’aider des personnes souffrant de perte de mémoire à court terme, comme les patients souffrant d'Alzheimer.

 

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas