TalkAhead veut banaliser les commentaires comme supports publicitaires

Par 12 janvier 2010
Mots-clés : Future of Retail

Son service propose aux clients d'insérer à la fin d'un post ou d'un article un message sponsorisé lié directement au texte. Ce, tout en mentionnant son origine marketing. Une initiative qui prête à la polémique.

Les commentaires, support marketing ? Le constat est défendu par TalkAhead, qui propose à ses clients un système de commentaires sponsorisés. Ces messages - que les commerciaux, marketeurs, PME, ou encore media planner peuvent poster - comprennent au maximum cinq cents caractères, ainsi qu'un lien vers le site du client. Le but ? Permettre à ce dernier de créer une publicité personnalisée et d'engager ce que TalkAhead appelle un dialogue avec les internautes actifs sur les médias sociaux. Ces commentaires sponsorisés sont en effet en lien direct avec le contenu publié par le bloggueur ou le site qui a donné son accord pour insérer ces espaces rémunérés.
Les messages rédigés ponctuellement
Ils peuvent être soit un ajout, soit une réponse au texte. Pas d'automatisation : chaque message est rédigé ponctuellement par le client. Ce dernier étant alerté par TalkAhead de sa mention ou d'un sujet faisant partie de son rayon d'action dans l'un des blogs et sites partenaires du réseau. A noter : n’importe qui peut s’improviser annonceur et publier des commentaires rémunérés. Selon les auteurs du service, un tel système permettra du coup également de gérer sa réputation sur le web, en répondant rapidement à des critiques négatives. Pour François Mathieu, chargé de web marketing pour Médiaveille, cela n'est pas aussi simple. "Certains espaces sont à privilégier sur le support particulier que constitue un blog",explique-t-il à L'Atelier.
Préférer la communication au marketing dans les stratégies de présence en ligne
Il faut savoir que les gens vont très rarement jusqu’à lire les commentaires". Pour lui, un autre problème est celui de la capacité à adopter le bon ton en fonction des sites : "il est essentiel de bien cibler ceux sur lesquels on projette de poster des commentaires sponsorisés,  ce qui est rarement fait correctement". Et d'ajouter que les bannières auxquelles les internautes sont désormais habitués sont à privilégier, du moins pour toute approche répondant à une logique marketing. "Le web social répond à une autre logique, qui est une logique de communicant, fondée sur un rapport donnant-donnant",précise François Mathieu.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas