Le tatouage numérique sécurise l'envoi d'images sur Internet

Par 23 février 2010
Mots-clés : Smart city

En ajoutant un marqueur à une image avant de la compresser, des chercheurs indiens permettent de s'assurer que celle-ci n'a subi aucune altération lors d'un envoi sur Internet.

Pour envoyer des photos ou des représentations visuelles sur le net, il est souvent nécessaire de les compresser. Problème, rien ne garantit que l’image envoyée au départ et celle obtenue à l’arrivée soient identiques. L’envoi se déroulant sur le réseau, il est tout à fait envisageable qu’une manipulation ait lieu au cours du processus. Pour y remédier, des chercheurs indiens du BBSB Engineering College* proposent de recourir au tatouage numérique. Le principe est simple : un marqueur est intégré à l’image de départ avant que celle-ci ne soit compressée puis envoyée par Internet. En décompressant l’image à l’arrivée, le destinataire récupèrera également le marqueur.
Une méthode qui alourdit légèrement l’image
On peut imaginer que celui-ci ait été convenu à l’avance ou qu’il ait été envoyé par un autre biais. Il suffit alors de comparer les deux pour s’assurer que l’image reçue est bien celle qui lui était destinée. Les chercheurs expliquent que le seul problème de cette méthode est qu’elle alourdit quelque peu l’image compressée. Pour s’assurer que l’image n’a pas été altérée par une main extérieure, elle est étudiée selon diverses méthodes pour en déterminer le niveau de "bruit" (de signaux parasites).
Vérifier que l’image ne contienne pas trop de signaux parasites
C’est plus précisément le rapport signal sur bruit de l’image (signal-to-noise ratio) qui est étudié, ou ses dérivés (peak signal-to-noise ratio et weighted signal-to-noise ratio). Si le rapport de ces différents paramètres dépasse un certain seuil, l’image est considérée comme ayant subi une altération. Les chercheurs expliquent que d’autres facteurs doivent être pris en compte lors de travaux ultérieurs pour compléter la sécurisation des images envoyées. Par exemple en considérant le contraste de l’image, sa netteté, le ton des couleurs...
* Baba Banda Singh Bahadur Engineering College

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas