TechDis Toolbar met l'accessibilité à portée de tous les navigateurs

Par 19 janvier 2010
Mots-clés : Smart city, Europe

La barre d'outil dédiée aux personnes en situation de handicap et développée par le Learning Societies Labs s'installe en quelques minutes sur l'ensemble des navigateurs existants. Un outil idéal en situation de déplacement.

L’université de Southampton avait déjà développé une clé USB permettant aux développeurs de tester l’accessibilité de leur site. L’équipe du Learning Societies Labs, qui était responsable du projet, propose à présent une barre d’outils offrant divers fonctions facilitant la navigation aux personnes en situation de handicap. Baptisée TechDis Toolbar, celle-ci contient bien sûr des outils classiques d’aide à la navigation : lecture à voix haute, grossissement du texte, changement de police et de couleur... Mais son véritable intérêt est qu’elle est censée pouvoir être installée rapidement sur n'importe quel navigateur. "C’est la première fois qu’une barre de ce type fonctionne indifféremment sur tous les navigateurs Internet", insiste E.A. Draffan, qui participe au projet. Ce qui permet d'envisager une utilisation mobile. "Comme il s’agit d’une application légère et facile à installer, elle pourra s’utiliser en situation de déplacement", explique à L'Atelier E.A. Draffan.
Une seule barre pour tous les navigateurs
Par exemple dans une bibliothèque ou dans un cybercafé, des endroits où il est plus difficile d'accéder à ces outils très spécialisés. "Cela pourra également être utilisé par des personnes dont les besoins d’assistance sont plus ponctuels, comme les personnes âgées", note la chercheuse. Les propriétaires de site pourront aussi l’intégrer directement à leur page simplement en copiant quelques lignes de code. L'autre avantage, c'est que le système fonctionne avec tous les sites, sauf ceux construits en flash et en java. Ce qui fait qu'il est compatible avec les sites de réseaux sociaux comme Twitter. Les sites de wikis et les blogs sont également concernés. "Il est extrêmement important de rendre les sites de réseaux sociaux accessibles à tous", explique E.A. Draffan.
Une application idéale en déplacement
Les personnes souffrant de déficiences visuelles pourront donc se faire lire leur tweet. Reste que si l’utilisation des réseaux sociaux en est facilitée, cela ne résout pas tous les problèmes. "Les études que nous avons menées montrent que la première difficulté rencontrée concerne l’inscription sur ces sites", rappelle la chercheuse. Les captcha destinés à déjouer les inscriptions robotisées écartent en effet souvent les malvoyants. Pour éviter ces problèmes, les chercheurs conseillent souvent aux utilisateurs d’utiliser la version mobile des sites qu’ils visitent, plus épurée. Le groupe de travail s’emploie d'ailleurs actuellement à faire fonctionner leur barre sur un téléphone portable.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas