"La technologie doit améliorer l'expérience humaine et non l'inverse"

Par 30 mars 2012 Laisser un commentaire
homme et mirage

Faciliter le travail des salariés ne dépend pas du degré de sophistication des technologies. Au contraire, celles-ci doivent s'adapter et prendre en compte les réels besoins humains.

Interview de Laura Cabrera, chercheuse à l’Institute for Biomedical Ethics de Basel en Suisse, et rencontrée à l’occasion du Laval Virtual.

L'Atelier : De quelle façon les nouvelles technologies peuvent-elles nous aider à repenser l’espace de travail en entreprise et l’améliorer ?

Laura Cabrera :D’un point de vue sociologique, le plus important est de se concentrer sur le type de relation à l’intérieur et à l’extérieur de la communauté et en comprendre les interactions. Bien sur, tout dépend du type d’entreprise, de ses objectifs, de ses missions, et de ce que la communauté souhaite réaliser. Les nouvelles technologies peuvent aider à créer un environnement de travail agréable et motivant.

Google est un très bon exemple en ce sens puisque l’entreprise a compris l’importance des interactions dans sa communauté. Elle a donc créé un environnement de travail au design soigné pour en faire un lieu de vie où les salariés se sentent bien. Mais il n’est pas nécessaire  d’intégrer les technologies les plus sophistiquées. Par exemple, par l’utilisation de simples capteurs, il serait possible de ressentir l’humeur des collaborateurs et par un jeu de couleurs les remotiver. Ici la technologie aurait besoin de la psychologie.

Comment aborder ces technologies pour rendre le travail collaboratif plus efficace ?

Pendant le salon, j’ai pu constater que les systèmes de téléconférence avaient énormément évolué en termes de qualité. Tout cela est positif bien sûr car ces outils vont créer de nouveaux modes de collaboration dans l’entreprise et à n’en pas douter des synergies entre des équipes de différents pays qui pourront travailler a distance. Toutefois, ces outils dernier cri restent chers.

Il ne faut pas oublier que des solutions simples et moins coûteuses voire gratuites existent pour arriver au même résultat. Il faut rester concentré sur les besoins réels pour apprendre à intégrer les technologies dans l’entreprise de façon intelligente. Il est important de ne pas perdre de vue que c’est l’expérience humaine qu’il faut améliorer et non l’expérience technologique.

Comment la machine peut-elle s'adapter à l'homme ?

Si la technologie est conçue et mise en place de manière intelligente, elle fera des merveilles. Pour cela, il faut un travail collectif de réflexion où chaque corps de métiers doit prendre part. C’est grâce à ces retours d’expériences que les écarts entre les différents départements pourront disparaître et améliorer la communication et l’efficacité du travail. Pour cela, la technologie doit jouer un rôle de support à la fois simple, intuitif  et adapté aux réalités.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas