Technologie Bluetooth: Samsung, Nokia et Matsushita poursuivis pour violation de brevet

Par 04 janvier 2007
Mots-clés : Smart city

La fondation américaine Washington Research Foundation vient de déposer une plainte contre les fabricants de mobiles Samsung, Nokia et Matsushita pour violation de brevet. Cette plainte porte...

La fondation américaine Washington Research Foundation  vient de déposer une plainte contre les fabricants de mobiles Samsung, Nokia et Matsushita pour violation de brevet.

Cette plainte porte sur un aspect de la technologie Bluetooth. En effet, la Washington Research Foundation, chargée de commercialiser les technologies mises au point par les universités de l'état de Washington, accuse ces constructeurs d'avoir utilisé sur leurs terminaux mobiles une technologie de réception par radio fréquence implantée sur une puce Broadcom. Hors, cette technologie aurait été brevetée et validée en 1999 par un chercheur de l'université de Washington et les fabricants incriminés n'auraient pas demandé l'autorisation d'exploiter ce brevet.
 
La technologie Bluetooth a été initialement développée par Ericsson au milieu des années 90. Cette technologie est désormais disponible gratuitement auprès du Bluetooth SIG, chargé de la promotion du Bluetooth, pour permettre le développement massif des connexions sans fil des téléphones mobiles, des ordinateurs portables et autres périphériques.
 
Si cette plainte aboutit, elle pourrait affecter le marché américain, qui héberge entre 15 et 20% des appareils Bluetooth commercialisés dans le monde, en raison d'une augmentation des coûts engendrée par le versement de royalties aux détenteurs de ce brevet.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 04/01/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas