La technologie soutient l'activité des transactions

Par 21 mai 2012
Flux

Le secteur des transactions financières est maintenu par les technologies. Du coup, s'il accuse une baisse en volume, il se maintient en valeur. On note toutefois une mutation des transactions du matériel vers l'immatériel.

Sur les trois premiers mois de 2012, les échanges dans le secteur de la technologie semblent se porter relativement bien. Car malgré une baisse des échanges en volume, on constate une progression des échanges en valeur, ainsi que des échanges de valeur importante, note un rapport de PwC. En effet, sur le premier quart de l'année 2012, on dénombre 64 échanges, contre 69 sur la même période l'année précédente, soit une diminution de 7%. Mais en valeur cumulative, l'ensemble de ces échanges représente 28,9 milliards de dollars. En comparaison, l'année précédente, les échanges en volume comptaient 76 transactions pour un échange global de 25,1 milliards de dollars.

Des transactions importantes en valeur

Pendant la période couvrant les trois premiers mois de l'année, d'importantes transactions ont été effectuées. Par exemple, neuf échanges correspondent à des transactions supérieures à 1 milliards de dollars, pour une valeur cumulée de 20,5 milliards de dollars. La valeur moyenne des échanges est d'ailleurs en augmentation, du fait de ces transactions importantes et malgré une baisse du volume des échanges. Aussi, la valeur moyenne pour le premier quart de 2012 s'élève à 452 millions de dollars, contre 330 millions de dollars sur la même période l'année précédente, supérieur même à la moyenne de 406 millions de dollars pour l'ensemble des échanges de l'année 2011. On compte également 13 introductions en bourse d'entreprises de technologie ainsi que 14 enregistrements.

Du matériel à l'immatériel

Une différence qui tend à se marquer de plus en plus est la nature de ces échanges dans le secteur de la technologie, puisque les fusions acquisitions délaissent de plus en plus le matériel informatique et les services informatiques au profit des programmes et d'internet, les deux derniers représentant près de la moitié des échanges enregistrés pendant le premier quart de 2012 tant en volume qu'en valeur. On remarque principalement les transactions dans le domaine des logiciels qui totalisent 28% du volume des échanges sur la période, suivi par le secteur des semi-conducteurs qui, lui, totalise 19% des échanges en valeur et jusqu'à 20% en volume. A noter que, selon le rapport, le développement des médias et de la livraison, l'accès aux données professionnelles et personnelles, ainsi que les réseaux sociaux continuent de représenter le point central du développement à la fois interne et externe des activités d'acquisition dans le secteur de l'innovation.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas