La technologie verte s'infiltre au coeur des machines

Par 31 janvier 2008
Mots-clés : Smart city

Fujitsu Siemens s'engage à commercialiser des produits efficaces d'un point de vue énergétique et à l'impact limité sur l'environnement. Elle propose déjà une gamme étoffée d'équipements "green".

L'efficacité énergétique est une tendance de plus en plus en vue chez les constructeurs de matériel informatique. C'est notamment le cas de Fujitsu Siemens qui se positionne très fortement sur les problématiques de développement durable. "Nous sommes très fiers d'être le premier vendeur informatique à disposer d'une gamme complète de produits respectueux de l'environnement pour le centre de données, le bureau et la maison", a déclaré Bernd Bischoff, président directeur général du constructeur. La marque commercialise en effet de nombreux modèles d'ordinateurs répondant à certaines normes environnementales telles que l'ISO 14001, Energy star ou encore le label Nordic Swan.
Une gamme verte
Ainsi, le PC professionnel Esprimo ProGreen présenterait des consommations énergétiques deux fois moindres que ses équivalents sur le marché, selon Fujitsu. Le modèle de serveur Primergy TX 120 permettrait d'économiser environ 40 % d'électricité tandis que le Scaleo L ouvre la voie à un marché de l'informatique grand public vert (lieu de fabrication proche du marché destinataire, pas d'halogènes, certifié ISO 14001...). Une offre élaborée en réponse à une demande grandissante d'appareils à l'impact limité sur l'environnement, précise la société. D'après ses propres estimations, la consommation électrique d'une baie de serveurs serait équivalente à celle d'une vingtaine de foyers chaque année. L'annonce de Fujitsu Siemens intervient au moment où une nouvelle norme internationale en matière de rendement énergétique vient d'être établie.
Nouvelle norme internationale
Lancée par la Commission électrotechnique internationale (CEI), celle-ci concerne précisément les équipements liés aux technologies de l'information (mobiles, PC portables, téléviseurs, etc.). Elle vise à inciter les fabricants à prendre en compte le coût énergétique de l'ensemble du cycle de vie d'un produit, de sa fabrication à son élimination. Cette norme baptisée CEI 62075 se rapporte plus précisément à la consommation énergétique des appareils mais également aux matériaux qui entrent dans leur composition, les emballages. Une initiative qui prévoit par ailleurs de contribuer à informer les entreprises sur la manière d'optimiser les processus de fabrication dans une optique d'économie d'énergie.

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas