Les technologies de seconde génération accélèrent la transformation numérique

Par 13 juin 2013
Les technologies de seconde génération accélèrent la transformation numérique

La transformation numérique des compagnies des médias et du divertissement peut s’avérer compliquée. L’adoption des nouvelles technologies de seconde génération pourrait leur permettre d’amorcer avec plus de facilité leur évolution.

La très grande majorité des compagnies du secteur du divertissement et des médias sont aujourd’hui engagées dans un processus de transformation et d’adaptation au numérique. L’expansion rapide de nouveaux moyens de communications, d’objets intelligents et de nouveaux types de médias a modifié les attentes des consommateurs vis-à-vis de ces entreprises. Digital agility now !, le premier rapport d’une série de cinq documents du cabinet d’études Ernst & Young, est consacré au comportement des entreprises adopté pour réaliser une bonne transformation numérique et, in fine, devenir une compagnie agile. Les trois stratégies les plus utilisées de ces entreprises se concentrent sur la création d’une culture d’innovation pour 64% d’entre eux, l’écoute des consommateurs et l’analyse de leurs interactions pour 57% et, enfin pour près d’un leader numérique sur deux, la création de partenariats avec d’autres acteurs des médias, du divertissement ou du secteur technologique en général fait partie des priorités de sa compagnie.

Des technologies prometteuses

Les technologies mobiles en premier lieu, puis le cloud computing, l’analyse de données et les réseaux sociaux numériques font partie des technologies qui affecteront avec plus ou moins d’importance les revenus des compagnies du secteur. Pour 57% des répondants, ces technologies permettent le développement de nouveaux services. 50% affirment qu’il s’agit aussi d’une manière d’améliorer des produits déjà existants et, pour 40% des interrogées, cela leur permet de pénétrer le marché plus rapidement avec de nouveaux produits. Ainsi, 68% des entreprises du secteur reconnaissent l’importance de la mobilité comme un facteur générateur de revenu sur les deux ou trois prochaines années, néanmoins, elles ne sont que 21% à avoir déployé des technologies mobiles de seconde génération dans le processus de production de nouveaux services. Et, pour les leaders numériques, ces compagnies dont le revenu numérique excède les 50% du revenu total de leur compagnie, l’engagement dans le numérique est encore plus important : un leader numérique sur deux affirme qu’ils utilisent des appareils mobiles de seconde génération dans le développement de leurs produits.

Des avancées qui ne se réalisent pas toutes à la même vitesse

La transformation numérique des entreprises ne se conclut pas de manière uniforme. Les leaders numériques se montrent 29% plus agiles que les autres. Les secteurs où se positionnent les compagnies importent aussi sur leur propension à développer une certaine agilité. Par exemple, les entreprises des jeux interactifs et des réseaux sociaux se montrent parmi les plus agiles, tandis que les compagnies des domaines de la publicité, de l’édition et des services d’informations compteraient parmi les moins agiles. La localisation géographique jouerait aussi un rôle sur la transformation numérique des entreprises. En moyenne, les entreprises situées en Asie et en Océanie sont plus agiles que ne le sont les firmes situées en Amérique du Nord ou en Europe.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas