Téléchargement illégal : Amende de 1,4 million d'euros pour un disc-jockey en Italie

Par 17 février 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

''Nous espérons que cela servira à dissuader ceux qui voudraient l'imiter'' : avec ces quelques mots, le directeur de la Fédération de l'Industrie musicale Italienne (FIMI) a résumé l'objectif de...

"Nous espérons que cela servira à dissuader ceux qui voudraient l'imiter" : avec ces quelques mots, le directeur de la Fédération de l'Industrie musicale Italienne (FIMI) a résumé l'objectif de la dernière affaire judiciaire autour du téléchargement illégal de musique en ligne en Italie.
Un disc-jockey brésilien, travaillant dans une discothèque proche de la capitale Rome, vient d'écoper de la plus lourde amende jamais infligée en Europe : 1,4 million d'euros . La police financière italienne a saisi dans sa discothèque 500 CD et surtout 2000 fichiers MP3 que le contrevenant utilisait pour animer la discothèque dans laquelle il travaillait.
Le forfait n'est pas négligeable mais l'amende semble tout de même démesurée. C'est que pour l'industrie du disque italienne, la chute de 14 % de son chiffre d'affaires, survenue entre 2000 et 2003 et celle de 8 % en 2004 sont clairement les conséquences du piratage.
(Atelier groupe BNP Paribas - 17/02/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas