Telecom Italia : bénéfice 2003, objectif ADSL et gains de la filiale mobile

Par 24 mars 2004
Mots-clés : Digital Working, Europe

L'opérateur historique italien Telecom Italia progresse. Mercredi, le groupe a annoncé un bénéfice net de 1,19 milliard d'euros sur son exercice 2003. Un chiffre à comparer avec la perte de 773...

L’opérateur historique italien Telecom Italia progresse. Mercredi, le groupe a annoncé un bénéfice net de 1,19 milliard d’euros sur son exercice 2003. Un chiffre à comparer avec la perte de 773 millions d’euros enregistré en 2002. Sur l’année, le chiffre d’affaires est en léger repli de 1,8 %, à 31 milliards d’euros à cause de la stagnation des ventes de services sur les lignes fixes de l’opérateur. A noter également, le groupe réduit sa dette de 2,5 milliards à 33,3 milliards d’euros. Pour continuer sur cette voie, c’est désormais sur une augmentation de son nombre de clients ADSL que Telecom Italia mise. Pour l’instant, le haut débit ne représente pour l’opérateur qu’un petit business : 2,5 millions de clients y sont abonnés, dont 180.000 en Allemagne et en France. Le nombre de ces derniers devrait exploser, selon l’opérateur qui table sur un million d’abonnés au haut débit en France et en Allemagne d’ici au début 2005. En sus, Telecom Italia prévoit de lancer son offre (baptisée Alice, en France) dans d’autres pays européens. Du côté de Telecom Italia Mobile (TIM), la filiale de téléphonie mobile dont le groupe détient une part de 56 %, le bénéfice net a doublé, à 2,3 milliards d’euros. Le résultat du numéro un de la téléphonie mobile en Italie profite de gains exceptionnels de 543 millions d’euros. Rappelons qu’en septembre 2003, la Cour européenne de justice avait considéré comme illégale une taxe imposée par l’Etat italien aux opérateurs sur leur chiffre d’affaires (voir article du 04.11.2003). (Atelier groupe BNP Paribas – 24/03/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas