Telecom Italia cède sa participation dans Neuf Cegetel

Par 10 mai 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

Comme il l'avait annoncé, l'opérateur Telecom Italia cède sa participation de 4,9 % dans Neuf Cegetel. L'opération lui rapporte 161 millions...

Comme il l'avait annoncé, l'opérateur Telecom Italia cède sa participation de 4,9 % dans Neuf Cegetel. L'opération lui rapporte 161 millions d'euros. Cette somme pourra être augmentée d'un "paiement additionnel dans le cas d'une introduction en bourse ou de la vente de Neuf Télécom à des valeurs plus hautes que convenues".
Telecom Italia estime que cette vente d'actions "vise à rationaliser son portefeuille international en se focalisant dans des domaines ayant un intérêt stratégique et un fort potentiel de développement".
L'opérateur italien se désengage donc de Neuf au profit de SFR et Louis Dreyfus qui ont fait valoir leur droit de préemption pour racheter à Telecom Italia sa participation. Grâce au rachat d'actions de certains autres investisseurs, SFR augmente sa participation dans Neuf Télécom de 28 % à 35 %.
Rappelons que les deux groupes ont des liens très forts puisque Neuf loue le réseau de SFR dans le cadre de son offre Neuf Mobile alors que SFR a laissé entendre qu'il lancerait une offre ADSL/fixe grâce à un partenariat noué avec Neuf Télécom .
Le groupe Louis Dreyfus profite également du rachat d'actions pour renforcer sa participation au capital de Neuf, elle atteint 35 %.
Cette transaction valorise Neuf Cegetel à 3,22 milliards d'euros. L'opérateur pourrait s'introduire en bourse d'ici la fin de l'année 2006. Le lancement de la première offre "quadruple play" en France pourrait booster la confiance des investisseurs.
(Atelier BNP Paribas - 10/05/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas