Télécommunications: le FTTA débarque à Paris

Par 05 mars 2007
Mots-clés : Smart city, Europe

Et si la fibre optique était bientôt obsolète? Alors que les premières offres en FTTH (Fiber To The Home) commencent à peine à apparaître, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, le CSA, vient...

Et si la fibre optique était bientôt obsolète? Alors que les premières offres en FTTH (Fiber To The Home) commencent à peine à apparaître, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, le CSA, vient d'autoriser la société BluWan, un équipementier de réseaux sans fil, à tester un nouveau service de communication audiovisuelle MVDDS (Multi-Channel Video Distribution and Data Service) à Paris.
 
Cette nouvelle méthode, qui utilise des bandes de fréquence satellitaire 41,5-42,5 GHz, permet un déploiement en FTTA (Fiber Through The Air), beaucoup moins onéreux que le FTTH, qui nécessite de lourds travaux pour installer le réseau jusque chez l'abonné.
 
Dans le cadre d'un projet intitulé Digital Life Lab, BluWan aura neuf mois pour procéder à plusieurs expérimentations, comme la diffusion de signaux d'essai ou des chaînes dont la société, précise le CSA, "aura obtenu l'autorisation formelle de diffusion" et qui "respectera les caractéristiques techniques de l'émission" précisées par le Conseil.
 
Cette technologie alternative de transmission hertzienne de données sans fil, qui promet des débits pouvant aller jusqu'à 100 Mbit/s, donnera aux utilisateurs la possibilité de profiter d'une offre triple play (téléphonie, Internet, vidéo), mais aussi de nombreux services comme de la vidéo à la demande ou des vidéoconférences 3D ou la télévision HD sur plusieurs canaux en simultané.
 
BluWan participe également, à Paris, à GigaCom, un projet du pôle de compétitivité Numérique Cap Digital dont l'équipementier est le maître d'œuvre. Celui-ci vise à déployer plusieurs technologies très haut débit dans la capitale.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 05/03/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas