Les télécoms vont contribuer de manière significative au résultat du groupe Vivendi en 1999.

Par 11 mai 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Au cours de son assemblée d'hier, Jean-Marie Messier a fait à ses actionnaires la promesse que la branche télécommunications de Vivendi dégagerait en 1999 un résultat d'exploitation de 400 millions ...

Au cours de son assemblée d'hier, Jean-Marie Messier a fait à ses
actionnaires la promesse que la branche télécommunications de Vivendi
dégagerait en 1999 un résultat d'exploitation de 400 millions d'euros
(contre 23 millions en 1998). Bien qu'elles ne soient pas encore
l'activité la plus rentable du groupe, les télécoms pèsent déjà lourd
"notre participation dans Cegetel représente 80 milliards de F de la
capitalisation boursière de Vivendi".
La poursuite des bons résultats dans le mobile (tablant désormais sur 6,5
millions de clients en fin d'année et 10 millions en 2001, SFR va franchir
les 5 millions d'abonnés en juin) ainsi que les réels progrès attendus
dans l'activité téléphonie fixe (perte d'exploitation de 268 millions
d'euros en 1998, année de lancement) contribueront à cette forte
amélioration.
Philippe Germond, directeur général de Cegetel, déclare "la marge
d'exploitation de SFR a été de 10 % en 1998. Sur 1999, nous attendons une
marge d'exploitation du même ordre pour l'ensemble des activités de
télécommunications, fixe et mobile confondus".
L'an dernier, Cegetel a réalisé un chiffre d'affaires de 2,9 milliards
d'euros, en hausse de 80 %. L'activité dans le fixe n'a représenté que 150
millions d'euros, dont un peu plus des deux tiers sur le marché des
télécommunications d'entreprises.
Selon Philippe Germond, Cegetel compte d'ici à cinq ans "détenir 25 % du
marché français des télécommunications".
En décembre dernier, Cegetel contrôlait environ 12 % du marché total des
télécommunications en France. Encore absent des télécommunications
locales, l'opérateur est incontestablement le numéro deux sur le marché du
mobile. En revanche, il n'est qu'un opérateur parmi tant d'autres sur le
marché du fixe. Concurrencé sur le segment grand public par Tele2, Cegetel
devrait annoncer la semaine prochaine sa nouvelle politique commerciale.
Cegetel, sur le marché des entreprises, affronte une multitude de
concurrents adossés le plus souvent à des opérateurs internationaux, se
focalisant uniquement sur le marché professionnel.
Les Echos - La Tribune - 12/05/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas