Les télécoms français n'ont plus de ministre. Dans le nouveau

Par 17 juin 1997
Mots-clés : Digital Working, Europe

gouvernement Jospin, pour la première fois depuis longtemps, il n'y a plus de portefeuille des Télécoms, ni de ministre délégué ou des Télécoms additionnés à la Poste et à l'Espace. L'industrie seul...

gouvernement Jospin, pour la première fois depuis longtemps, il n'y a plus
de portefeuille des Télécoms, ni de ministre délégué ou des Télécoms
additionnés à la Poste et à l'Espace. L'industrie seule surnage rattachée
au puissant ministère de l'Economie et des Finances attribué à Dominique
Strauss-Kahn. Plus de ministère donc, mais des dossiers répartis entre
Matignon, Bercy et Grenelle où susbsiste un secrétaire d'Etat. Les
Télécoms auront-ils un conseiller à Bercy ou rue de Grenelle ? Mieux vaut
se renseigner auprès du Cabinet de Catherine Trautmann qui siègera au
ministère de la Culture et de la Communication pour les dossiers câble,
satellite ou audiovisuel.
Lionel Jospin vient de nommer comme directeur adjoint de son cabinet,
Jean-Pierre Jouyet. Connaissant tous les dossiers télécoms européens, cet
homme préconisait, il y a un an dans une conférence à Paris, la création
d'une autorité de régulation (une ART) à l'échelon européen.
Traditionnellement, tous les dossiers économiques sont "coiffés" par le
numéro deux du cabinet d'un Premier ministre, donc en ce qui concerne
Jean-Pierre Jouyet, celui des privatisations, de l'Europe et des Télécoms.
(Stratégies Télécoms & Multimédia - 13 au 20/06/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas