Telefonica reprend le contrôle de sa filiale mobile

Par 17 mars 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

Il semblerait qu'il soit à la mode des opérateurs historiques européens de reprendre le contrôle de leurs filiales mobiles. Après France Télécom et Telecom Italia, Telefonica annonce qu'il va...

Il semblerait qu'il soit à la mode des opérateurs historiques européens de reprendre le contrôle de leurs filiales mobiles. Après France Télécom et Telecom Italia, Telefonica annonce qu'il va débourser 3,46 milliards d'euros pour acheter les actions qu'il ne possède pas encore de sa filiale mobile.
 
Telefonica possède déjà 92,46 % de sa filiale mobile. L'opérateur historique espagnol va créer 261 millions de nouvelles actions et investir 3,46 milliards d'euros pour en reprendre le contrôle.
 
La cotation du titre a été suspendue au moment de l'annonce de cet investissement. La transaction valorise chaque action de Téléfonica Moviles à 10,66 euros, soit 1,6 % de plus que la valeur du titre à la clôture de la Bourse la veille de l'annonce.
 
Cet investissement fait partie d'une stratégie plus large d'acquisitions qui s'est manifesté avec la reprise du contrôle de la filiale mobile sud-américaine de BellSouth et Cesky Telecom pour 10 milliards d'euros. Telefonica vient également d'obtenir l'autorisation qui finalisera le rachat de O2, un opérateur mobile anglais.
 
C'est peut-être en perspective de la convergence fixe/mobile que les opérateurs historiques européens reprennent tour à tour la main sur leurs opérateurs mobiles, Telecom Italia a déboursé 21 milliards d'euros pour acheter les 44 % du capital de sa filiale mobile qu'il ne détenait pas. Dans l'Hexagone, France Télécom suit la tendance et a dépensé 6,6 milliards pour reprendre le contrôle d'Orange.
 
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 17/03/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas