Le téléphone devient un assistant personnel d'un coup de SMS

Par 02 mars 2009
Mots-clés : Digital Working, Afrique

Dans régions les plus isolées, FrontlineForms transforme les portables ''basiques'' en collecteurs de données capables de traiter, d'analyser et de diffuser des informations liées au développement.

Kiwanja.net annonce la sortie de FrontlineForms, un système libre qui envoie des données collectées sur le terrain sous la forme de SMS. Cela évite aux ONG - ou aux entreprises - d'attendre le retour de leurs équipes dans des locaux connectés à Internet. La solution est une extension d'un système déjà proposé par la société : FrontlinesSMS. Celui-ci propose un outil gratuit qui transforme ordinateurs et téléphones portables en centre de communication sur réseau mobile. Avec lui, les utilisateurs envoient et de reçoivent massivement des SMS. Ils sont aussi à même de les exploiter avec des outils de statistiques, d'analyse et de gestion. L'intérêt de cet outil, qui passe par l'infrastructure GSM, est d'être utilisable et peu coûteux même dans les régions les plus reculées.
Un outil de développement global
FrontlinesForms s'utilise en sus de FrontlinesSMS. C'est-à-dire qu'il faut télécharger le programme initial sur son téléphone ou tout dispositif connecté aux réseaux mobiles. Il fonctionne sur les mobiles via leur machine virtuelle Java. L'utilisateur entre les données dans l'interface prédéfinie. Celles-ci sont alors envoyées à la base de données centrale en simples SMS. Les informations recueillies sont agrégées, analysées et partagées, ce qui permet à l'utilisateur de les visualiser sur son portable. Les producteurs et les industriels des pays en voie de développement ont la possibilité d'utiliser cet outil pour favoriser la transparence des marchés, c'est-à-dire assurer que le producteur connaisse le prix de vente sur les marchés afin d'avoir une juste rémunération.
Une utilisation simple et peu coûteuse
Les développeurs, eux, devraient l'utiliser comme méthode pour favoriser le développement de nombreux secteurs. Par exemple, permettre le suivi des impacts de l'homme sur l'environnement ou avoir un suivi sur la santé des populations isolées. Pour les acteurs locaux c'est un moyen de surveiller la pauvreté et l'évolution des problèmes de santé. Ken Banks, fondateur de kiwanja.net explique que "le potentiel de FrontlineForms sera pleinement atteint quand il sera utilisé par les locaux qui pourront révolutionner la façon dont les ONG favorisent le développement rural". Une dernière fonction mise en avant est la surveillance des élections dans les pays en voie de développement. Cette initiative va dans le même sens que le First Mile Project qui utilise les téléphones portables et Internet en Afrique pour créer un lien social et économique qui assure une juste rémunération aux producteurs en utilisant des techniques d'intelligence économiques.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas