Le téléphone devient les yeux de son propriétaire

Par 28 janvier 2008
Mots-clés : Smart city

Le mobile convertit tout texte photographié en un contenu lu par une synthèse vocale. Il facilitera le nomadisme chez les personnes malvoyantes ou souffrant de difficultés de lecture.

Un logiciel qui propose aux personnes souffrant de déficience visuelle - ou de problème de compréhension écrite - de convertir des textes photographiés en langage lu ? Jusque là, rien de très innovant. Sauf que le système est embarqué dans un téléphone portable afin de permettre à son propriétaire de l'utiliser en situation de mobilité. Devenant ainsi "le plus petit appareil de synthèse vocale", selon ses concepteurs. Baptisé Reader Mobile, il permet de prendre le cliché d'un menu, panneau ou tout autre support écrit, puis d'en écouter la transcription. Ce, grâce à un système combinant logiciel de reconnaissance des caractères à une technologie de conversion du texte en voix.
Un assistant au cadrage
Le dispositif présente un autre avantage. Il permet d'appréhender plus facilement l'ensemble des options proposées aujourd'hui dans un appareil mobile : email, messagerie instantanée, vidéo, téléchargement, GPS ou encore calendrier et bien évidemment appareil photo. Ce premier modèle a été conçu pour s'intégrer au Nokia N82. Il fonctionne sous Symbian. Autre particularité : il contient un logiciel de traitement des images. Ce, afin de produire des images nettes et de qualité. Les utilisateurs du système ne pouvant généralement pas cadrer avec exactitude la surface qu'ils désirent photographier. Cet outil, développé par la Kurzweil Technologies, palie cette difficulté. Les propriétaires du mobile qui ont des problèmes de compréhension de l'écrit ou une vue déficiente peuvent également profiter d'options d'élargissement de l'écran ou de surlignage.
De la machine à laver au mobile
"Le premier appareil de conversion du texte en langage faisait la taille d'une machine à laver", rappelle ainsi Ray Kurzweil, directeur général de K-FNB Technologies, à l'origine du dispositif. Celle-ci a été fondée par la National Federation of the Blind et Kurzweil Technologies. Et d'ajouter : "Comme les technologies de reconnaissance optique s'intègrent désormais dans des appareils de plus en plus petits, l'accès à l'écrit devient immédiat"."La majorité des individus possède aujourd'hui un téléphone portable. D'où l'intérêt de réunir en un seul appareil l'ensemble des fonctions de communication et de gestion du handicap", conclut James Gashel, vice-président de la division Business Development de K-FNB Technologies.
Cet article est aussi disponible sous Read Speaker.
()

Mathilde Cristiani

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas