Sur téléphone portable, les mails s'envoient aussi sans Internet

Par 11 juin 2010
Mots-clés : Smart city, Afrique

Au Kenya, Safaricom utilise la plate-forme de ForgetMeNot Africa pour proposer aux utilisateurs d'envoyer et recevoir courriels et messages instantanés par SMS. Les messages textes étant convertis automatiquement.

Pour propager l'accès à des usages de l'Internet - comme les échanges de courriels ou les dialogues par messagerie instantanée - à une population qui ne peut se connecter en permanence à la Toile, Safaricom lance au Kenya "Kipokezi". L'opérateur entend ainsi contourner les obstacles rencontrés par ses utilisateurs - problème de couverture réseau, coût élevé des appareils bénéficiant d'une connexion Internet, impossibilité de télécharger des applications - en permettant à toute personne munie d'un téléphone portable, même d'entrée de gamme, d'envoyer par SMS des mails et des messages instantanés. Pour ce faire, Safaricom fait appel aux services de ForgetMeNot Africa. La plate-forme convertit les messages textes en courriels, et les transmet automatiquement au destinataire souhaité. Tous les clients Safaricom bénéficiant d'un compte personnel, dès lors qu'ils souscrivent à un service de l'opérateur.
Le message texte converti en message électronique
En pratique, l'utilisateur crée simplement un message SMS. Il entre le nom de la personne à laquelle il souhaite envoyer un e-mail, l'adresse électronique correspondante, et écrit le corps de son message. Il envoie ensuite le tout à un numéro spécifique (de trois chiffres). Le message est ainsi transmis à la plate-forme, et automatiquement converti sous la forme d'un courriel, envoyé au destinataire. Ce dernier reçoit dans sa boite de messages électroniques le corps du texte. Point important : les utilisateurs sont également informés par SMS lorsqu'ils reçoivent un e-mail. "Si ce dernier est trop long, seul le début du message est affiché, et ils n'ont qu'à envoyer 'more' pour le recevoir en intégralité", précise le responsable. Pour la messagerie instantanée, le principe est le même. Le prix des SMS est simplement abaissé pour permettre un plus grand volume de messages envoyés. Par ailleurs, lorsque l'utilisateur parvient à avoir un accès à la Toile, via un ordinateur par exemple, il peut se connecter à son compte Safaricom.
Accéder à un historique des messages envoyés
Et accéder à un historique précis des messages qu'il a récemment envoyés, avec une spécification pour chacun d'entre eux sur le mode de transmission. "Cela est très utile pour les PME, qui peuvent faire leurs comptes plus facilement", souligne à L'Atelier Paul Roberts, responsable du projet chez ForgetMeNot Africa. PME qui bénéficient par ailleurs de forfaits spéciaux, afin d'utiliser ce service de façon plus généralisée. Pour rappel, Nokia travaille aussi sur ce type de solution pour les pays émergents : il a développé un protocole réseau permettant à des téléphones basiques de se connecter à des serveurs Internet par le même biais. Cette fois cependant, la solution est commercialisée à grande échelle - celle d'un pays, avec quelques quinze millions de clients Safaricom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas