Le téléphone porte monnaie suscite une forte attente

Par 24 janvier 2012
Mots-clés : Future of Retail, Europe
homme mobile

Les smartphones sont devenus de véritables assistants personnels et interviennent de plus en plus dans les processus de décision d’achat. En revanche, même si les attentes sont fortes, la frilosité est de rigueur lorsqu'intervient le moment de la transaction financière.

 

Nul besoin d’être grand clerc pour affirmer que le portable est aujourd’hui un périphérique incontournable de la vie quotidienne. Au delà de la simple communication téléphonique, les smartphones sont de véritables assistants personnels. Une tendance qui se confirme nettement dans les processus de décision d’achat. Une étude menée par Market Strategies International auprès de 2000 consommateurs met en évidence que pas moins de 70% de ce panel utilisent un téléphone portable afin de sélectionner ou de se renseigner sur un produit. Par ailleurs, les utilisateurs consultés affirment que leur préférence en matière de paiement irait volontiers vers un usage du smartphone plutôt qu’un recours à la monnaie "physique", à condition que le traitement soit simple d’usage et sécurisé.

Les jeunes plus enthousiastes

Concernant les habitudes d’achat, cette étude révèle en premier lieu que tous les types de produits sont concernées, qu’ils soient physiques (77%) ou dématérialisés (74%). La tranche d’âge, bien sûr, joue également sur les comportements puisque 51% des sondés ayant entre 18 et 35 ans ont déjà procédé à un achat via leurs smartphones. Pour la tranche d’utilisateurs situés entre 55 et 64 ans, cette proportion chute à 18%. Enfin, en ce qui concerne la répartition par genre, la parité est au goût du jour avec 44% des hommes ayant effectué un acte d’achat et 37% pour les femmes.

Une perception de la sécurité qui dissuade

Enfin, le paiement des achats via les smartphones constitue une attente forte de la part des utilisateurs. Toujours selon cette étude, cet échantillon de consommateurs serait prêt à passer à des paiements en ligne avec des solutions reconnues de type PayPal, par exemple. Néanmoins, la méfiance envers ces solutions est bien présente puisque 6 personnes sur 10 estiment que celles-ci pourraient mettre en péril la sécurité de leurs comptes en banque ou de leurs données personnelles. Globalement, 30% des sondés ont bien procédé à un pré-acte d’achat via leur mobile sans aller jusqu’à la transaction financière, par pure crainte sécuritaire. Clairement, les fournisseurs de solutions de paiement mobile doivent encore rassurer les usagers.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas