Téléphonie sur ADSL : Free ouvre le bal du marché de la voix sur IP

Par 01 septembre 2003
Mots-clés : Digital Working, Europe

Le dégroupage ne permet pas seulement aux opérateurs téléphoniques de venir tenter leur chance sur ce marché prometteur : les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) semblent également vouloir ...

Le dégroupage ne permet pas seulement aux opérateurs téléphoniques de venir tenter leur chance sur ce marché prometteur : les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) semblent également vouloir prendre leur part du gâteau. Free propose donc depuis le 25 août 2003 un service de téléphonie sur ADSL, disponible dans les grandes villes de France, c’est à dire dans les zones où Free a installé ses équipements haut débit. 9Télécom devrait proposer une offre similaire dès la rentrée…

C’est sur le prix que ces prestataires, qui vont faire voyager la voix de leur client sur Internet, peuvent construire leur argumentaire de vente. Les clients de Free n’ont qu’à brancher leur téléphone sur le boîtier « Freebox » fourni par la société, puis le FAI leur propose d’appeler gratuitement les autres abonnés de Free, ainsi que les abonnés France Télécom, du moins jusqu’à la fin de l’année… Par la suite, les tarifs pour les appels en direction de l’opérateur historique s’élèveront à 1 centime d’euro la minute, les dix premières heures d’appel étant offertes.

Particulièrement alléchants, ces tarifs n’en sont pas moins sur la sellette : les appels pour un abonné France Télécom souhaitant joindre un client Freebox lui seront facturés au tarif local, sur décision, à titre transitoire, de l’Autorité de Régulation des Télécommunications (ART). Les FAI et l’opérateur français doivent parvenir à un accord sur le prix des communications avant le 1er juillet 2004…

(Atelier groupe BNP Paribas – 01/09/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas