Dans la téléphonie mobile, la guerre des prix continue de plus belle. En

Par 23 septembre 1997
Mots-clés : Digital Working, Europe

fin de semaine dernière, Itineris (France Télécom), SFR (Cegetel), Bouygues Télécom, deux semaines à peine après avoir annoncé de nouvelles offres commerciales, viennent de rendre publique une nouve...

fin de semaine dernière, Itineris (France Télécom), SFR (Cegetel),
Bouygues Télécom, deux semaines à peine après avoir annoncé de nouvelles
offres commerciales, viennent de rendre publique une nouvelle baisse de
certains tarifs. Les trois opérateurs ont pour la première fois annoncé la
diminution du prix de l'appel entrant fixé pour tous depuis longtemps à
3,71 F/minute. France Télécom ayant fait part la semaine passée de sa
réforme tarifaire, notamment la taxe d'interconnexion, les opérateurs
mobiles ont dû baisser ce tarif d'une manière significative. Si Bouygues
Télécom baisse son tarif à 2 F/minute, SFR s'est contenté d'ajuster son
tarif sur celui d'itinéris (2,97 F/minute). Après avoir annoncé une baisse
tarifaire en premier, Itineris se retrouve à nouveau le plus cher du
marché, mésaventure qui lui est déjà arrivée début septembre lors de
l'annonce de ses nouvelles offres commerciales. Pour le mois de septembre,
conséquence directe, les premières tendances du marché sont mitigées pour
Itineris. Le réseau mobile de Cegetel pourrait lui compter quelque 150 000
nouveaux abonnés si le rythme de vente actuel de SFR se maintient d'ici à
la fin du mois. L'autre gagnant, Bouygues Télécom, qui offre dans le cadre
de son forfait intégral un téléphone gratuit, pourrait atteindre en
septembre plus de 50 000 ouvertures de lignes en un seul mois. En octobre,
son offre demeurera inchangée, alors que SFR et Itineris vont diminuer la
prime de bienvenue de 500 F, entraînant ainsi une augmentation d'environ
250 F du prix de leur coffret grand public.
(La Tribune - 24/09/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas