Téléphonie mobile : la justice américaine dit oui au mariage Cingular / AT&T

Par 26 octobre 2004

Si la Commission fédérale des Communications (FCC) donne son accord, Cingular Wireless pourra acquérir AT&T Wireless et ravir à Verizon la place de premier opérateur de téléphonie mobile aux...

Si la Commission fédérale des Communications (FCC) donne son accord, Cingular Wireless pourra acquérir AT&T Wireless et ravir à Verizon la place de premier opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis. Cingular a obtenu le feu vert du département américain de la Justice lundi, franchissant une étape importante de son opération de rachat.

41 milliards de dollars : c’est le prix que va devoir débourser Cingular Wireless pour mettre la main sur le troisième opérateur du pays. Le département américain de la justice a émis une condition au rachat : que Cingular vende des actifs dans onze Etats américains (Connecticut, Georgie, Kansas, Kentucky, Louisiane, Massachusetts, Missouri, Michigan, Oklahoma, Tennessee et Texas).

Le département s’est justifié en expliquant que cette disposition permettrait de s’assurer que les clients de la téléphonie mobile continueraient à bénéficier des prix nés de la concurrence entre opérateurs.

Si la FCC donne à son tour son accord (d’ici un jour ou deux), Cingular devrait finaliser l’acquisition avant la fin de l’année. L’opérateur comptera alors 46 millions d’abonnés.

(Atelier groupe BNP Paribas - 26/10/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas