Téléphonie mobile: les USA rattrapent lentement leur retard

Par 31 octobre 2007

Le secteur connaît une forte croissance aux Etats-Unis, avec près de 140 milliards de dollars de revenus escomptés sur l'année. Le pays reste néanmoins en retard par rapport à certains pays européens.

Depuis son premier million d'utilisateurs en 1988, l’industrie du mobile a connu une croissance régulière mais lente, a-t-il été rappelé lors du CTIA (Cellular Telecommunications & Internet Association) qui s'est tenu à San Francisco la semaine dernière. Aujourd'hui, le taux de pénétration atteint presque les 80 %, avec plus de 243 millions d'abonnés enregistrés début 2007, soit une hausse de plus de 10 millions de nouveaux souscripteurs en six mois. Pour ce qui est de l’utilisation du mobile, les américains sont largement plus bavards que les européens. Ils utilisent leur portable près de 14 heures par mois. A noter : les appels entrants sont aussi comptabilisés, les utilisateurs payant les appels sortant et entrant.
Des revenus en forte hausse
Autre usage très plébiscité : les SMS. Près de 29 milliards de messages ont été échangés au cours du seul mois de juin. Les revenus générés par l’industrie du mobile approchent les 68 milliards de dollars pour la première moitié de 2007, et devraient s'établir à plus de 138 milliards sur 2007. Cette année, les revenus vont même augmenter plus fortement que le nombre d’utilisateurs : 12,3% pour les revenus, contre 10,8% pour le nombre d’utilisateurs. Une hausse des revenus qui s’explique notamment par les sommes dépensées pour le transfert de données. Elles ont augmenté de près de deux tiers en six mois pour atteindre 10,5 milliards de dollars (soit 15,5% des revenus au total).
La qualité du réseau s’améliore lentement
En ce qui concerne la qualité du réseau, les opérateurs ont ajouté près de 15 000 antennes et relais sur le territoire américain en 2007. Ce qui en porte le nombre a plus de 210 000. Enfin, l’industrie recrute : le secteur compte désormais plus de 257 000 employés. Reste que malgré ces nettes améliorations, les Etats-Unis ont encore du chemin à parcourir pour rattraper leur retard : en Europe, la Suisse, l'Autriche, l'Allemagne, le Benelux, la Finlande, la Suède,la Norvège, la France, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, l'Irlande, le Royaume-Uni et la Grèce, représentent quelques 436 millions d’utilisateurs. Soit un taux de pénétration moyen de 109% !

(cliquez pour agrandir)
A ce sujet voir aussi :

Toute l'actualité de l'innovation américaine sur le site de L'Atelier US

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas