Télévision sur ADSL : Noos veut sa part du gâteau, les opérateurs asiatiques se lancent sur le marché

Par 24 septembre 2003
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Noos a annoncé qu’il souhaitait étendre sa présence commerciale au-delà du réseau câblé, et qu’il n’excluait pas de lancer une télévision sur ADSL. Après les principales chaînes de télévision et ...

Noos a annoncé qu’il souhaitait étendre sa présence commerciale au-delà du réseau câblé, et qu’il n’excluait pas de lancer une télévision sur ADSL. Après les principales chaînes de télévision et plusieurs opérateurs de téléphonie, les acteurs du câble et du satellite semblent également vouloir profiter de ce marché qui s’annonce particulièrement lucratif. Le président de Noos, Patrick Leleu, a dénoncé les projets mis en avant par France Télécom sur ce sujet, précisant que les villes, où ont lieu des lancements de télévision sur ADSL à l’initiative de l’opérateur historique, possèdent un réseau câblé géré par des concurrents comme Noos ou NC Numéricâble. Il s’est également exprimé pour un rapprochement entre câblo-opérateur. En Asie, les opérateurs télécoms ont également compris le bénéfice qu’ils pouvaient tirer de cette nouvelle technologie, et lancent des offres de télévision payante via leurs réseaux Internet à haut débit. L’ADSL touche 22 millions de personnes dans cette région et constituent 73 % du marché des connexions haut débit. (Atelier groupe BNP Paribas – 24/09/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas